28/10/2003

RTBF Radiolène: pommepom...

"Pomme pomme popomme, pomme popomme popomme popomme !" (à chanter selon un air d'enterrement)  Radiolène, la radio de la RTBF qui craquait la pomme à pleines dents sera réduite en compote à partir du 29 février 2004.  Plus de Radiolène de 6h30 à 8h00, et le rabotage déjà apparu en juin (suppression de la tranche 11 heures) se poursuivra avec la suppression de la tranche 12h-13heures.  Il ne restera plus que deux journaux d'infos (quelques minutes) à 6h30 et 7h30 du matin et une vingtaine de minutes sur le temps de midi.  Tout juste le temps de dire "Bonjour, au revoir, à de"- zut, déjà coupé par la RTBF Mons très proche de Verviers.   Et ces clignettes seront sans doute émises depuis Liège et donc plus à partir de Dison.  Faut bien reconnaître que ce serait ridicule pour 20 minutes !  Et la boucle est bouclée, quant on vous disait qu'il était utile de délocaliser !
 
La « Gauche culturelle rtbéenne» a détricoté la radio de proximité de la cité lainière.  Alors qu’un formidable élan de soutien tant associatif que culturel, économique, sportif et citoyen ou encore… politique (laissez moi rire !) avait vu le jour dès l’annonce en 2002 des menaces planant sur le centre de production de Verviers.
« Gauche de proximité » et « droite toute » viennent d’écraser le petit centre radiophonique couvrant tout l’arrondissement de Verviers.  Et que dire de la réaction ministérielle.  Autonomie de gestion ??? Faux !  Suffit de regarder les marches-arrière dans plusieurs domaines autonomes (Poste, SNCB TGV-Thalys, ...).

 

Je serais mandataire politique verviétois d'un parti de la majorité "inactive" que je lancerais un ultimatum sous peine de démissionner pour marquer mon opposition.  La démagogie politique est de faire de l'opposition populaire tout en approuvant la lignée du parti.  Etre élu pour dire "oui" à tout le monde et surtout se montrer, quel gaspillage de forces "vives".   Dans la vie, il faut avoir le courage de sa signature sur les pétitions et de la solidarité qu’elle représente avec les autres signataires, ou alors mieux vaut franchement ne pas les signer et annoncer sa couleur dès le départ.  Délavés ou déteints, à vous de juger les choix politiques !  La prochaine fois, annoncez clairement la couleur à l'avance !

 

Quant aux syndicats, n'en parlons pas ou presque.  Idem ! Des anti-chambres politiques avec la récompense d'avoir une place sur la liste.


10:13 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Honteux Je ne me suis pas gêné en son temps pour envoyer un mail de protestation à la RTBF.Pour une fois que nous avions des infos locales le matin!
Mais comme tu dis , les politiques locaux n'ont rien fait.
Il faut dire qu'ils ont la main mise sur Télévesdre...

Écrit par : Pipercub | 29/10/2003

oui et non Non, je pense pas qu'ils aient la main mise sur le plan technique et journalistique. Tout comme Radiolène on y retrouve une certaine indépendance des rédactions.
Oui sans doute sur le plan budgétaire et structurel.
Il aurait été intéressant de fusionner Radiolène et Télévesdre dans une même structure locale d'informations (et d'une synergie des infrastructures REgroupées).

Écrit par : nic | 30/10/2003

appel a l'aide contre la descrimination madame, monsieur,

Je me presente je m'appelle brolet fabian et j'ai 25 ans. J'habite dans la rue spintay a verviers. Je suis en menage depuis presque qu'un an avec un enfant dans mon menage.

Comme beaucoup de jeune je suis au chomage mais contrairement a la grande majoritée des chomeurs j'en ai marre d'etre au chomage.

J'avais demander une aide aupres du bourgemestre de la commune afin de m'aider a me chercher un em^lois au sein de la commune. Apres plusieurs appels et tentatives, j'ai enfin ete recu pour un entretien d'embauche comme etant " balayeur de rue ".

Apres avoir fournis tout les documents necessaires qu'il demandaient et que j'ai eu sans probleme et apres, etre passer devant un juri afin de voir si j'avais les capacitées pour rentrer pour le poste qui m'etait proposer. il y avait plusieurs etranger present pour le poste. et moi etant le seul belge ont m'a repondu que je n'avais pas les capacitées pour l'emplois proposer.

Je trouve qu'il y a enormement de descrimination au sein des communes et que seuls les etrangers ont le droit a un emplois en belgique. Pourtant j'avais les documents qu'il m'avaient demander et ayant fait une detention dans le passer j'ai eu la franchise de leur dire.

A ce jour, je suis desesperer et j'aimerais faire savoir aux habitants de notre pays que si ont a fait de la prison ( pendant un mois ) et qu'on est pas etranger a notre pays, ont a pas le droit a avoir un emplois.

Pourriez vous m'aider a me faire entendre et seriez pres a m'entendre DEFENDRE MON PAYS


Monsieur brolet fabian


PS : Vous pouvez me joindre au 0496 / 64 01 57 ou par email a l'adresse reprise ci dessous :
mini-moi-2008@hotmail.com

ou encore a l'adresse :

Monsieur brolet fabian
rue spintay, 148 ( rez )
4800 verviers



Écrit par : brolet fabian | 09/06/2008

Écrire un commentaire