21/01/2006

 capital contre Patrimoine

Capital contre Patrimoine ?

Couverture de la Vesdre : « capital commercial » contre « Patrimoine paysage ».

  

Couverture de la Vesdre : Problème paysagiste ?

La couverture de la Vesdre pose un problème paysagiste irréversible.

Quels sont les effets paysagistes de la couverture : positifs, négatifs, neutres ???

 

L’enterrement de la Vesdre serait une taque d’égouts supplémentaire !  Cette solution de facilité doit arranger beaucoup de monde !  C’est une opération de « maquillage » au lieu d’en faire une opération « paysage » !

 

Enjamber : oui

Des passerelles : oui

Des arches : oui

Sous verrière : c’est à réfléchir !

Couvrir : non

Une dalle : non

 

  

Vesdre : passer en coulisses ?

 

La Vesdre serait marginalisée par sa disparition sous un recouvrement opaque.

D’où vient cette mode, si elle existe, de faire passer les rivières en coulisses dans les tronçons urbains : rivière recouverte, rivière malmenée et vouée l’indifférence puis à l’oubli.

 

A l’emplacement du futur espace et centre commercial Spintay, la Vesdre occupe une place privilégiée au centre ville, à proximité du cœur de la ville, des ses places publiques, de ses espaces commerciaux, de ses promenades.  L’espace et le paysage sont ouverts.

L’espace occupé par la Vesdre et ses berges est un lieu d’expression pour la rivière dans la ville.

La raison tirée de l’agrément du regard sur la Vesdre ne peut sérieusement être mis en balance avec les motifs que présente ce projet fantaisiste de couverture totale.

20:58 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.