21/01/2006

Spintay-Vesdre: remise en cause du projet

Remise en cause du projet

 

Le projet de recouvrement de la Vesdre est inadapté au milieu qu’il envahit.  

Il s’agit d’une erreur d’appréciation : ce recouvrement est malvenu et s’inscrit en désaccord avec le cadre qu’il dénature. 

Les promoteurs passent et se ressemblent.  Les complexes immobiliers (et industriels) qu’ils érigent en quelques mois sont faits pour durer longtemps et bouleversent énormément les territoires.  Mais leurs fonctions et activités changent de plus en plus.  Souvent, ces espaces construits ne correspondent plus aux besoins initiaux.  Entraîner les espaces naturels dans cette logique dénature inutilement des milieux fragilisés.  Un milieu naturel détruit n’est plus valorisé.

  

Soulever un problème de « sens »

 

Quelques questions que l’on est droit de se poser ?

  • Qui sont les usagers de l’« espace Vesdre » (rivière et berges) actuels ?
  • Le projet de couverture de la Vesdre est-il acceptable ?  Dans quelles mesures ou démesures ?
  • Faut-il traiter la Vesdre comme une voie ferrée ou une voie rapide qui gêne et coupe deux mondes ?
  • Dans 10 ou 20 ans, de quoi se souviendra-t-on ? Que restera-t-il d’une Vesdre ouverte ? Uniquement des photos souvenirs comme celles d’anciens paysages disparus ?

En clair :

  • Quel « sens » faut-il donner à une rivière et tout particulièrement à une rivière au cœur d’une ville ?
  • Quel « sens » donne-t-on à la Vesdre ? Quel « bon sens » faut-il lui donner dans un projet qui déborde à contre-courant d’une logique paysagère ?
  • Comment la Vesdre participe-t-elle à la vie de la cité ?  Lui en donne-t-on les moyens ?
  • Quelle valeur veut-on donner à la Vesdre et aux différents lieux qu’elle partage ?
  • Quelle est la hiérarchie des espaces dans la politique globale de la Ville de Verviers?  Quelle est la place de la Vesdre dans cet ordre urbain ?  Quelles sont les perspectives d’avenir pour la Vesdre dans l’organisation des formes urbaines ?
  • Quels sont les effets pervers du projet de couverture ?
  • Vesdre rivière : obstacle, fossé ou trait d’union entre deux rives ?
  • Mais où pourra-t-on encore jeter ses crasses si la Vesdre est recouverte ???
Ne faudrait-il pas métamorphoser la « mentalité Vesdre » actuelle en un « esprit Vesdre » ?

21:09 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.