02/02/2006

Verviers: les ruisseaux oubliés (suite)

Un des ruisseaux "oubliés" les plus caractéristiques de Verviers est le "Ruisseau de Mangombroux".

Tout d'abord, 99 % des personnes ignorent qu'il y a un ruisseau qui descend des hauteurs de Mangombroux vers le Palais de Justice.  Le public l'ignore parce que le ruisseau coule en site souterrain sous la forme d'un égout pour finalement rejoindre les collecteurs majeurs de la Vesdre. 

Le ruisseau de Mangombroux se "visualise"  dans son amont dans le petit vallon caractéristique de la route qui remonte vers Jalhay et de ou des étangs qui se succèdent.  Une fois arrivé en zone urbaine, le ruisseau s'enterre.  Ceux qui connaissent Mangombroux ont sans doute déjà aperçu le ruisseau à l'une ou l'autre percée.  Puis c'est la couverture totale et anonyme.

 

Une fois que l'on enterre un milieu (semi)-naturel, on efface irrémédiablement l'espace qui lui était consacré.  C'est le temps de l'oubli.  L'oubli est parfois utile lorsqu'il ne porte aucune atteinte à la spati-temporalité de l'objet (ou des lieux), mais il peut être une sous-value patrimoniale lorsqu'il a perdu l'intérêt qu'il était potentiellement capable de produire.

Avec la Vesdre, la situation est identique.

Recouvrir la Vesdre, c'est détruire, c'est oublier une ambiance (milieu) spatio-temporelle vivante et caractéristique au centre de Verviers.

Refusez la dépersonnalisation de la Vesdre urbaine!

13:54 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.