03/04/2006

Verviers: place de la Desamandatur?

La Place du Marché va-t-elle devenir la place de la Desamandatur?  Tout d'abord avec l'autorité communale "suprême" qui joue son "pas très cavalier... seul", laissant croire qu'il n'y a que lui à la tête de la Ville de Verviers. C'est vrai que le  bourgmestre, c'est le bourgmestre; c'est indiscutable!  Mais delà à devenir un kommandant-bourgmestre qui se joue également des airs de chiraquie à la sauce verviétoise, il y a de quoi se demander quels sont les rôles et fonctions et interactions du Collège des bourgmestre et échevins.  Que se passe-t-il en cas de désaccord?  Qui a le monopole de la communication communale?  Pétard mouillé ou feu d'artifices, à vous de choisir. Quelles sont les responsabilités partagées?  En cas de coalition communale, existe-t-il une séparation ou une communautarisation des responsabilités, pour le meilleur comme pour le pire?  Pas facile à comprendre... cette situation où le bourgmestre de Verviers a semble-t-il envoyé unilatéralement une lettre de dévouement de tout le pouvoir communal à la cause de Forumivest. Il paraît que ses échevins n'étaient pas au courant! Belle leçon de démocratie! Si c'est comme cela que l'on veut prouver qu'on est le chef d'une ville... c'est pas très malin et je penserais à faire un nettoyage de printemps dans l'équipe de conseils en communication !  

Ho, allez revoir vos copies de Spintay-Vesdre, et surtout celle que vous avez envoyée à la Région wallonne.  Intéressant vous verrez !

09:57 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.