17/04/2006

Verviers: Oser faire et oser ne pas faire!

Le renouveau commercial verviétois du centre-ville des années 70 est passé par la suppression d'une ruelle (rue de la Halle) et de son habitat vétuste. Cette rue disparue était parallèle à la rue du Collège. S'il fallait la situer de nos jours, je dirais qu'elle couperait le GB actuel dans sa longueur comme une allée dans les rayons du magasin.

(photo extraite du livre "Verviers, hier et aujourd'hui" (1977 ?, Joseph Monami)

De nos jours, vous connaissez quelqu'un qui regrette cette rénovation du bloc GB-parking-nouvelle Poste-C&A?  Pourquoi?

Réponse: Je pense que tout le monde sera d'accord pour dire qu'il n'y avait pas d'inconvénient à rénover ce quartier.  Un seul obstacle: la Grand'Poste.  Les promoteurs de l'époque se sont arrêtés au niveau de la Grand'Poste (Pq à votre avis?) car ils auraient très bien pu exiger l'expropriation de la Grand'Poste pour continuer le bloc du Sarma jusqu'à la rue Ortmans.  Et en 2006, la Grand'Poste est toujours là dans sa nouvelle splendeur!  Par contre, on vous dirait qu'on va réaliser une nouvelle barre sur 4 niveaux souterrains et 4 aériens sur toute la longueur depuis le GB jusqu'au C&A qu'il n'y aurait guère d'opposition, puisqu'il n'y a logiquement pas matière à s'y opposer!

Il faut parfois oser faire les choses, mais aussi parfois oser ne pas les faire (par exemple, lorsque l'intérêt l'exige). Il faut aussi parfois savoir se fixer des limites à ne pas dépasser et d'autres à atteindre!
Ce que l'on a fait avec la Grand'Poste, on peut le faire avec la Vesdre, car la Vesdre est sans conteste l'élément le plus monumental de Verviers.  Ah bon???? ...et moi qui croyais que c'était le bourgmestre...

22:00 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.