28/04/2006

Débat revitalisation Spintay/Verviers: le PS "absent" refuse le débat démocratique !

Alors que les partis politiques "démocratiques" étaient tous appelés à venir débattre avec les citoyens sur le sujet de la revitalisation de la rue Spintay (et du projet de complexe commercial de 32000 m²), le PS a préféré jouer les absents (ou invisibles sait-on jamais pour cause de rouge "délavé"?) au débat en laissant leur siège vide devant l'assemblée. En refusant le débat démocratique (la démocratie "à géométrie variable", ils choisissent leurs débats à la carte, des roses sans épine en quelque sorte), le PS s'est rangé du côté de ceux qui n'aiment pas la démocratie (comme l'extrême droite...).  Une manière de continuer la vieille politique de la langue de bois, puisqu'ils préfèrent récolter les reproches de leur absence que les critiques naturelles sur leur manière de s'être engagés d'une manière plutôt obscure en faveur d'un promoteur et du projet destructeur de couverture de la Vesdre pour y implanter une partie du nouveau complexe immobilier et commercial. 

Personnellement, je pense qu'en entretenant le doute et la fuite aux vraies réponses qu'on attend d'eux, c'est faire aveu de culpabilité que de refuser de rencontrer le public pour s'expliquer sur leurs choix et décisions prises jusqu'à présent, mais aussi sur leurs positions futures.  Je pense que l'absence du PS était couverte par un certificat médical pour cause qu'ils ne se seraient vraiment pas bien sentis à l'écoute de plusieurs questions.  La population est maintenant fixée sur l'engagement et le courage démocratique du PS.  C'est presque de la lâcheté que de se débiner envers les citoyens.  Ils semblent plus forts et plus à leur aise avec les dirigeants et les fonds de placement de Foruminvest qu'avec les citoyens.  Que c'est pitoyable !  

Enfin, ils ne savent pas ce qu'ils ont raté, car les débats sont restés très corrects dans leur ensemble; si ce n'est qu'à défaut du PS, c'est le MR qui a seulement eu droit à deux petits mots communs et crus qui résumaient assez bien leur positionnement sur le projet Spintay/Vesdre.  Mais voilà, le MR était là, ouvert au débat, et logiquement rebondissant quand il s'agissait d'encaisser les critiques.

Ah oui, sur les 150 personnes présentes dans la salle, il n'y avait qu'une seule inconditionnellement favorable à Foruminvest.  Du fond de la salle, il s'est exprimé longuement en toute liberté, tout en recevant quelques retours verbaux!

 

Pour résumer les positions des partis démocratiques, voici quelques extraits:
MR: position opportuniste et fataliste, "prudente et perplexe" (comprenez par: c'est toujours bon quelle que soit la proposition), mais il a dit texto "Nous nous réjouissons du projet.  Couvrir la Vesdre, c'est pas génial. Nous n'avons pas à nous embarrasser d'une couverture de la Vesdre"
CDH: position réservée, attentiste, variable et incertaine (peu rassurante?): "au jour d'aujourd'hui,  il n'y a rien qui est fait. Aucune décision n'est prise, aucun permis n'est déposé. Il faut faire évoluer le projet avant de signer une convention complémentaire. Restons mobilisés dans le débat."
ECOLO: position clairement définie: favorable à un referendum; une revitalisation passant par un développement intégré; opposé à la couverture de la Vesdre en refusant l'argumentation du promoteur; c'est l'investisseur qui doit s'adapter au centre-ville et pas l'inverse.

N'hésitez pas à laisser vos commentaires.

00:02 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Indépendance ? Pas de représentant socialiste. Pas de caméra de télévision pour filmer la chaise vide.

CQFD ?

Écrit par : c.sauvage | 28/04/2006

Les commentaires sont fermés.