17/05/2006

Verviers: périmètre revitalisation Spintay

Petit retour en arrière sur le périmètre de revitalisation du projet "Spintay".  Le périmètre du 31 janvier 2005 fut accepté par la Ville et approuvé par la Région Wallonne le 17 novembre 2005 pour un montant de 88 millions d'euros (cependant le promoteur annonçait 165 millions d'euros en janvier 2006).  Cette image n'a rien de secret puisqu'elle fut projetée lors de la réunion de consultation préalable du public le 26 avril dernier. Dans un souci de localisation, j''ai toutefois marqué la Vesdre en bleu et inscrit "Spintay" en jaune.

Celui qui découvre le périmètre complet pour la première fois sera très surpris en voyant l'étendue de la zone.  Ceux qui le redécouvrent le seront tout autant car bien des questions et réactions apparaissent.  Tout d'abord sur plus de 100.000 m², le promoteur et le bourgmestre ne vous montrent/parlent que des 32.000 m² du complexe commercial (Marteau, Brou, 1 côté Spintay, couverture Vesdre).
Sur la photo, le promoteur privatise et rentabilise toute la rive droite et le côté "Vesdre" de la rue Spintay.  Pas compliqué à comprendre, c'est de la spéculation pure.

On constate que le promoteur se réserve les plus beaux morceaux du périmètre, et qu'il ne prend aucun risque en dehors de sa zone commerciale et immobilière.  La quasi totalité des 165 millions va aller valoriser son espace privé.  Pour ce qui est de l'habitat "nouveau Spintay", le promoteur se limitera au beau côté de la rue et avec une cinquantaine d'appartements de standing.  Drôle de mixité dans l'habitat, une sorte de frontière va se renforcer entre quartiers riches et zones déshéritées. Le promoteur ne prend que le premier choix, susceptible d'être très rentable; le reste (tout le versant "Montagne" et Spintay-colline) sera comparativement délaissé puisqu'aucune reconstruction/rénovation majeure sera effectuée dans ce tissu urbain.  Cette sélectivité s'apparente fortement à de la ségrégation sociale.  Pour cette zone de quasi-exclusion, le promoteur et le bourgmestre se sont mis d'accord pour leur accorder l'une ou l'autre fontaine, quelques bacs à fleurs et à mauvaises herbes, ci et là quelques bancs pas trop près du complexe commercial, quelques nouveaux pavés et réverbères; mais aucunement de la vraie rénovation structurelle et sociale de l'habitat. Et ici le promoteur prend ses distances, puisqu'il n'investira presque rien (ou rien du tout) dans cette zone déshéritée.  Le promoteur ne prend aucun risque avec les zones à risques.  Ce sera la Région Wallonne qui paiera, mais aussi la Ville de Verviers (ceux qui depuis des mois disent que Verviers ne mettra pas un euro dans le projet... sont des menteurs en plus de leur idiotie aveugle).

(source de l'image: projection Foruminvest, réunion de consultation préalable du public du 26 avril 2006; image recadrée et modifiée selon : Vesdre en bleu, inscription "Spintay" en jaune)

11:52 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Marre des menteurs. Le libéralisme réparti inégalement la richesse, mais le socialisme réparti de manière égale la MISERE.
(Churchill)
Copier : sur http://gargamelo.over-blog.com/

Écrit par : Ex | 18/05/2006

Les commentaires sont fermés.