20/05/2006

Commerces et hyper-centre verviétois

Pour les personnes qui découvrent ce blog (site) pour la première fois, cet article s'inscrit dans la continuité du sujet traité depuis plusieurs semaines (voir archives sur le Grand Bazar 1896,...) sur le développement commercial de Verviers.  Même si ce n'est pas parfait, le but reste toujours de sensibiliser et de toujours laisser le choix au visiteur de se faire son propre opinion. 

Plongeons donc dans l'hyper-centre verviétois et son évolution commerciale.  Les "anciens" se souviendront de la mobilité qui règnait autour des deux places du centre, puis de la constante évolution des sens de circulation jusqu'à la dernière apparue il y a quelques mois avec la rue du Brou s'inversant dans le sens Harmonie-Place Verte. On attend les premières conclusions de ce changement: cela en valait-il la peine?  Le commerce en a-t-il tiré profit?  La circulation est-elle plus fluide dans cet axe de pénétration vers l'hyper-centre? Double, triple, quadruple emploi avec l'accès "ouest" au centre par Xhavée, Marteau (trémie) et Spintay (pont Récollets)?  Sort-on plus vite de Verviers qu'on y rentre, ou y reste-t-on bloqué? où et quand? (j'en reparlerai d'ici quelques jours)

Regardez cette image sur laquelle j'ai localisé en rouge des concentrations commerciales qui se voulaient inonvantes à leur création et différentes du commerce à rue. 

(image-montage à partir d'une image projetée par Foruminvest lors de la réunion d'information du public du 24 avril 2006)

Il s'agit du complexe du Grand Bazar, de la barre Parking-GB-Poste-C&A., de la Galerie des deux Places et des Galeries Voos.  C'est le samedi matin que la rue du Collège est sans doute la plus animée, étant plus un lieu de passage que de consommation (sauf pour le distributeur de billets).  On pourrait redynamiser cet axe tout en se demandant si la localisation de certaines activités (Poste sauf guichets, Belgacom) est encore judicieuse? On se rend compte qu'un énorme potentiel de surfaces commerciales est utilisé par des services qui pourraient très facilement être déplacés en périphérie, mais toujours sur le territoire verviétois.  Un redéploiement commercial pourrait se faire également dans cet axe, d'autant plus qu'un parking important existe et que d'autres zones de parking pourraient aussi être aménagées à proximité.  Le quartier de la Grand Poste deviendrait un nouveau lien entre le quartier du Marché et celui du Martyr.

GB Partners (ancien Sarma), Poste, C&A: je viens de l'évoquer en partie avec la récupération des étages de la Poste.  Tout cet ensemble depuis le parking jusqu'au C&A mérite d'être redynamisé, de même que l'autre côté de la rue.  Pourquoi ne pas rehausser le C&A et mettre une passerelle entre les étages C&A et Grand Bazar? 

Les Galeries des deux Places: on remarquera qu'il y a de bons emplacements commerciaux et d'autres qui le sont nettement moins.  Certaines enseignes déménagent.  Et à l'étage? Quelle occupation? 

Le Grand Bazar: imposant et très fréquenté dans son rez-de-chaussée. Plus on monte (donc plus on s'éloigne), plus cela se raréfie! La clientèle ne veut plus faire trop d'effort pour se déplacer, sauf pour du "spécial" (de l'inédit, du spécialisé, de l'unique, du bon marché intéressant et pas trop banal,...). Cette règle commerciale générale est aussi valable pour un complexe comme celui que Foruminvest veut construire, et se vérifie aussi à l'Outlet Centre où les surfaces "du bout" ou "du fond" restent inoccupées. C'est pas pour rien que Puma a choisi un bon emplacement.)

Les Galeries Voos: très en vogue depuis les années 60 ou 70 jusque dans les années 90.  Sans parler du défunt cinéma, vous constaterez que les Galeries Voos ont toujours un peu été comme un canard un rien boîteux puisqu'il y a toujours eu une aile des galeries (vers Marteau) qui était moins attractive.

Je veux tout simplement vous prouver que Verviers dispose de nombreuses potentialités commerciales exploitables à partir de ce qui existe!  Un nouveau centre commercial en Marteau est une bonne idée, mais il faudrait le réaliser à une échelle plus adpatée à la Ville de Verviers et en synergie avec un développement global de la ville.  La couverture de la Vesdre n'est pas nécessaire, pas plus que la condamnation de la trémie (axe vital et non un cul de sac) vers le centre-ville.

Quant à la redynamisation de la rue Spintay, je pense qu'elle sera presque impossible dans un cadre "régional" et même difficilement local.  Seuls quelques commerces de base (boulangerie, librairie, pharmacie,...) pourraient survivre.  Certaines rues évoluent et se meurent économiquement quoi qu'on fasse.  Ces rues deviennent des vitrines de draps de lit usagés, de feuilles de vieilles gazettes jaunies ou de rideaux trop longs (idem à Mangombroux, ou à Liège avec la rue Haute Sauvenière).  Cela donne une image assez négative qu'il serait facile de corriger par des primes à la réhabilitation de ces rez-de-chaussée commercialement désertés. Dans ces cas, l'affectation de ces quartiers devraient rapidement être reconsidérées en zone d'habitat avec ci et là quelques commerces de proximité et nécessité locale.

N'hésitez pas réagir et à laisser vos commentaires et vos idées.

11:48 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

BRAVO votre analyse est à mon avis correcte et c'est dans ce sens qu'il faut aller et se mettre autour de la table pour discuter d'un projet de ville.
Exploitons les surfaces commerciales existantes vides, ce qui aura pour effet de "réduire" les trajets entre les commerces en activité, recréera le tissu urbain en le densifiant, améliorera la qualité de la vie en ville. Cela pourra in fine déboucher sur l'installation de nouveaux logements agréables en centre ville.

Écrit par : Blanchy | 20/05/2006

Ce projet créera des vides, voire des chancres ailleurs ! il y a fort à parier que les grandes surfaces type C&A, H&M, Celio, VideoSquare... déménagent alors vers le nouveau complexe... Et qui viendra occuper tous ces mètres carrés libérés sur la place verte, pont aux lions ou martyrs... ?

Écrit par : JC | 22/05/2006

Les commentaires sont fermés.