28/05/2006

Verviers: le Privé sauve l'incompétence communale?

Certains se souviendront des bords de Vesdre fortement (et parfois complètement) bâtis.  Usines ou habitat, cela revenait au même me direz-vous! Oui et non... subtilités obligent! Je m'explique.

Si vous prenez une usine en bord de rivière, c'est souvent des dizaines (voire des centaines) de mètres qui ceinturent (souvent froidement) le cours d'eau.  Par contre, si vous prenez de l'habitat, c'est tout le contraire qui se produit.  L'encadrement de la rivière est tout aussi conséquent, mais suivant un morcellement impressionnant défini par la propriété individuelle de chaque petite portion de terrain.

On en arrive à une mosaïque (parfois désordonnée) comme en arrière-boutiques de Spintay. C'est donc la démolition de l'habitat sur la rive "Marteau" qui a donné une certaine valeur à la rive opposée (la rive Spintay, connue sous l'appellation Quai Jacques Brel). 

La face cachée (arrière de Spintay) s'exposant depuis les années 70 (c'est pas neuf!), on pourrait être en marge de lui demander un certain lifting.  Cela n'a pas été le cas (à l'aide de subsides et de primes par exemples), et les arrières se sont souvent fortement dégradés au lieu d'avoir été régénérés. 

Je voudrais aussi insister sur le fait que lorsqu'on applique une certaine politique, le plus important est d'en prévoir le suivi et une bonne continuité.  Or nous assistons souvent à une politique de bonnes intentions avec quelques fois des réalisations à la clé, mais sans les moyens pour assurer une survie de l'aménagement (entretien régulier, rénovation,...).  Il s'en suit une dégradation évidente, et des fois une désaffec(ta)tion, voire un rejet.  C'est ce qui se passe avec certains bords de Vesdre pourtant réaménagés voici une vingtaine d'années (parfois plus, parfois moins).  Et à quel coût!!!! Faut pas croire que la construction et la verdurisation des quais Brel et Rapsat n'ont rien coûté en leur temps!  Peut-on radier du paysage urbain de tels ouvrages à vocation publique certaine et garantie!

En clair, on construit de beaux ouvrages et réalisations, et puis on semble les oublier dans l'entretien courant.  Je pense que ceux qui me lisent n'ont pas besoin d'un dessin pour comprendre la psychologie humaine pour comprendre que la "crasse appelle souvent la crasse". Je le répète, tous les comportements s'expliquent aisément.  En gérant une ville d'une bonne ou moins bonne manière, c'est vous qui créerez les comportements qui s'en suivront.  La politique communale (le bourgmestre en tête) influence directement les comportements urbains tant individuels que collectifs au niveau de la ville, des quartiers, des rues, et des habitations. (les politiques régionales et fédérales également, tout comme chacun choisit ses comportements).

Conclusion: que le Bourgmestre Desama ne vienne PAS se plaindre que sa ville et la Vesdre soient sales ou malpropres, qu'il y règne de l'insécurité à certains endroits, que la circulation est difficile tant pour les voitures que pour les piétons entre les crottes de chien, que... ; c'est LUI le Bourgmestre, pas nous!  Il est bien payé pour gérer et administrer (améliorer ?) sa ville et non leurs intérêts personnels?  Mais quand on préfère le laxisme en tout, on est vite débordé de toutes parts.  Il ne reste plus qu'à faire appel à l'"Agence tous risques" du secteur privé: parkings, sécurité, gardiennage, entretien, investissements, revitalisation,...

Dans un certain sens, Foruminvest est un palliatif (presque compréhensible) de tout ce que le bourgmestre n'a pu mener avec sa politique de gauche (et non sociale) sans rigueur.

Dans cette incapacité, le secteur PRIVE (Foruminvest) devient le sauveur socio-économique de la Ville de Verviers.  Son incompétence (??) le conduirait à choisir un mode de gestion de ville comme on achèterait une barquette surgelée?  Ou comme on appellerait un dépanneur à la rescousse pour sa ville qui reste en rade?  

Alors si Suez et Tractebel (car Foruminvest c'est que du pipeau!) ont tant l'esprit et d'ingénierie, ça ne devrait pas être trop compliqué de prévoir une revitalisation urbaine globale et SANS couverture de la Vesdre.  Sinon, c'est qu'ils sont aussi une bande de cancres qui ne savent intégrer la dimension humaine à leur projet de villes artificielles (comme dans la pub télé !)! 

Faites confiance à l'ingénierie citoyenne, celle que la population propose et pas celle qu'on impose sans tenir compte des avis du public.

12:12 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Citation de Talleyrand, très à propos "Les financiers ne font bien leurs affaires que lorsque l'Etat les fait mal"

(relevée ce jour dans la LB)

Écrit par : c.sauvage | 01/06/2006

Les commentaires sont fermés.