31/05/2006

Vesdre: exemple rénovation des rives à Dolhain

Toujours dans le cadre de la rénovation et de la revitalisation des rives de la Vesdre, je reste sur l'exemple de Dolhain (pour rappel, j''ai déjà développé l'exemple de la rénovation réussie des quais de la rue Jules Cerexhe à Verviers).

Cette vue d'ensemble (le montage orginal est une frise de 2 mètres sur 25 cm!, soit presque 270° d'horizon) donne un bon aperçu de l'intégration spatiale de la rénovation entreprise en 1982 (habitat, rivière-bief-rives, zones récréatives, complexe et hall sportif, passerelle de liaison entre les rives).

Je vous ai montré le côté "Vesdre" de la maison-pont de Dolhain.  Vous étiez sans doute impatients de découvrir ce qui se cachait de l'autre côté.  Voici le résultat: rien à critiquer dans l'architecture.

Etant en quelque sorte devenu un spécialiste de terrain des rivières, ruisseaux et biefs (mais aussi des inondations), la seule chose qui pourrait être améliorée, c'est l'entretien de cet ancien bief industriel de la Vesdre: trop de dépôts alluvionaires (boues, vases, mais pas de déchets rassurez-vous!). Ces dépôts doivent incontestablement produire des odeurs (et sans doute quelques moustiques) lorsque les eaux sont réduites.  Dans certains cas (comme le nettoyage à l'ancienne), on peut profiter des ces fortes pluies pour remobiliser les vases et assainir le lit du bief en renvoyant les boues à la rivière-mère.

Un autre problème que l'on rencontre souvent près des rivières et des canaux de dérivation, ce sont les infiltrations d'eau et les risques de débordements et d'inondations (également par d'autres appoints d'eaux de surface que la rivière en elle-même).  Et dans ce complexe résidentiel, le promoteur en son temps avait englobé un parking souterrain.  Je le répète, les parkings en sous-sol (et les caves) sont des cibles potentielles en cas d'inondations.  Ce sont de véritables "bassins d'orages"! Tôt ou tard, la nature déjoue vos plans, elle vous "déborde" et vous joue de vilains tours. (voir mon film amateur "Le Prince et les inondations", Festival Eaudyssée, 2004).  L'ingénierie architecturale moderne ne tient jamais assez compte de la réalité du terrain.  Tout d'abord parce qu'ils ne la connaissent que très mal, et donc ils la sous-estiment.  Donc, dans un parking souterrain comme Foruminvest le prévoit actuellement en Brou-Marteau à Verviers, ils doivent faire gaffe aux inondations imprévisibles que j'appelle indépendantes de la Vesdre.

11:10 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.