31/05/2006

Vesdre: exemple rénovation des rives à Dolhain

Toujours dans le cadre de la rénovation et de la revitalisation des rives de la Vesdre, je reste sur l'exemple de Dolhain (pour rappel, j''ai déjà développé l'exemple de la rénovation réussie des quais de la rue Jules Cerexhe à Verviers).

Cette vue d'ensemble (le montage orginal est une frise de 2 mètres sur 25 cm!, soit presque 270° d'horizon) donne un bon aperçu de l'intégration spatiale de la rénovation entreprise en 1982 (habitat, rivière-bief-rives, zones récréatives, complexe et hall sportif, passerelle de liaison entre les rives).

Je vous ai montré le côté "Vesdre" de la maison-pont de Dolhain.  Vous étiez sans doute impatients de découvrir ce qui se cachait de l'autre côté.  Voici le résultat: rien à critiquer dans l'architecture.

Etant en quelque sorte devenu un spécialiste de terrain des rivières, ruisseaux et biefs (mais aussi des inondations), la seule chose qui pourrait être améliorée, c'est l'entretien de cet ancien bief industriel de la Vesdre: trop de dépôts alluvionaires (boues, vases, mais pas de déchets rassurez-vous!). Ces dépôts doivent incontestablement produire des odeurs (et sans doute quelques moustiques) lorsque les eaux sont réduites.  Dans certains cas (comme le nettoyage à l'ancienne), on peut profiter des ces fortes pluies pour remobiliser les vases et assainir le lit du bief en renvoyant les boues à la rivière-mère.

Un autre problème que l'on rencontre souvent près des rivières et des canaux de dérivation, ce sont les infiltrations d'eau et les risques de débordements et d'inondations (également par d'autres appoints d'eaux de surface que la rivière en elle-même).  Et dans ce complexe résidentiel, le promoteur en son temps avait englobé un parking souterrain.  Je le répète, les parkings en sous-sol (et les caves) sont des cibles potentielles en cas d'inondations.  Ce sont de véritables "bassins d'orages"! Tôt ou tard, la nature déjoue vos plans, elle vous "déborde" et vous joue de vilains tours. (voir mon film amateur "Le Prince et les inondations", Festival Eaudyssée, 2004).  L'ingénierie architecturale moderne ne tient jamais assez compte de la réalité du terrain.  Tout d'abord parce qu'ils ne la connaissent que très mal, et donc ils la sous-estiment.  Donc, dans un parking souterrain comme Foruminvest le prévoit actuellement en Brou-Marteau à Verviers, ils doivent faire gaffe aux inondations imprévisibles que j'appelle indépendantes de la Vesdre.

11:10 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

30/05/2006

Vesdre: immeuble-pont à Dolhain

A ma connaissance, voici me semble-t-il la seule construction érigée sur la Vesdre, ou du moins qui "ponte" une partie d'un ancien canal de dérivation de la Vesdre.  C'est à Dolhain.

L'ensemble est fonctionnel (reconversion d'une ancienne usine) et garde une dimension humaine sans écraser l'habitat.  Intégration totale au paysage,  au quartier et au vécu des résidents-riverains. 

(à suivre)

14:56 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

PS Verviers: sondage Foruminvest intox et tricherie!

PS - INTOX
Le sondage "Foruminvest" mis en ligne sur le site de Jean-François Istasse EST une grosse tricherie.
Pourquoi? 
- indirectement et dans une moindre mesure, une majorité de "oui" à Foruminvest (ce qui pourrait être une surprise... acceptable),
MAIS SURTOUT:
- le nombre de participants (plus de 580 votants...) alors que le site de Bestofverviers lors de sondages n'arrive jamais à ce chiffre astronomique!
on peut VOTER PLUSIEURS FOIS... (c'est pas très éthique et démocratique, mais c'est pas neuf au PS verviétois!)
- le tam-tam PS semble bien fonctionner (mailing inter-PS pour voter "pour"???, quelle est l'origine identifiée des votes???)
- à croire que ce sont tous ses camas de Charleroi qui ont participé au sondage?
Dès lors, Jean-François Istasse, celui qui se veut être un modèle de démocratie et de citoyenneté auprès des jeunes (qu'il invite... au Parlement pour donner des leçons de démocratie...) semble agir comme un champion de l'arnaque et de l'intox! 
Le PS, c'est du FN au pouvoir: intolérance, tricherie, anti-citoyenneté!

14:33 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Avoir ou être: ma philosophie vesdrienne!

Eh oui, il ne fallait pas aller bien loin pour trouver un bel exemple de revitalisation urbaine des bords de Vesdre en dehors de Verviers.

Comme vous le voyez et alors que certaines mentalités (pro-Foruminvest) critiquent des comparaisons "exagérées" du style Vesdre-Verviers/ Meuse-Maastricht/ Amsterdam/ Malines,  je vais leur démontrer mais aussi vous prouver qu'on peut prendre exemple sur plus petit que soi. 

En janvier dernier, Vittorio Mettewie (Directeur Foruminvest - projet Verviers) déclarait avec insistance qu'il fallait "comparer ce qui est comparable". Dont acte! Dès lors, et comme je n'ai ni les budgets et que je ne bénéficie pas comme le bourgmestre dans son festival des largesses de Foruminvest, il ne m'est guère possible d'aller plus loin que Liège dans un sens ou Eupen dans l'autre!  Bref, je reste dans les limites de la Vesdre. Tiens donc, c'est pas du comparable ça??? (Vous allez voir... ils vont dire que c'est pas comparable!) Car si j'avais les budgets pour dépasser les frontières, croyez-bien que j'apporterais encore beaucoup d'eau au moulin!

Dès lors, embarquement immédiat pour... DOLHAIN à une petite dizaine de minutes et de kilomètres de Verviers-centre.  Dolhain qui a également un passé lainier très important et tout aussi visible qu'à Verviers.  Quand "le passé, c'est du passé...", l'important est souvent de lui donner un sens futur.  La réflexion est souvent messagère d'idées et je dois dire que les bords de Vesdre sont propices à la réflexion.  Avez-vous déjà écouté l'eau d'une rivière, tantôt calme et apaisante, tantôt grondante et déferlante?  Un peu comme le vent ou le feu!   Tout est rapport de force, d'intensité, les lois de la nature se pliant aux lois de la physique.   Tout comme avec le projet Spintay où les rapports de force sont marqués; les gourous de l'eldorado immobilier et financier opposés à une mobilisation citoyenne en faveur d'un développement respectueux des valeurs humaines.  

Rapport de force entre les maniaques de l'avoir et les partisans de l'êtreRapport entre un matérialisme égoïste et un existentialisme solidaire, entre le bien-avoir et le bien-être!  Combien de fois n'entend-on pas qu'il y a ceux qui "ONT" 165 millions d'euros à dépenser et puis les autres qui n'ont pas à se mêler à ces affaires de revitalisation?  Cela donnerait-il tous les droits et plus de légitimité aux promoteurs qu'aux simples citoyens????  Quelle décadence!!! Et pourtant cette attitude se retrouve dans la philosophie du bourgmestre et de ses troupes opportunistes.  Tout leur idéal est basé sur la conjugaison du verbe "avoir" (le nouvel idéal socialiste, non?), alors que les valeurs humaines se conjuguent avant tout avec le verbe "être".  "Avoir, avoir, avoir", combien de maisons et de morceaux de quartier Foruminvest n'a-t-il pas déjà achetés pour réaliser son projet fou?  Ils veulent tout AVOIR, "avoir" pour paraître et non pour "être".  Vive la Vesdre, qui elle ne demande qu'à ETRE! 

12:58 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

29/05/2006

Vesdre urbaine à...

Vous (re)connaissez cet endroit? Pour réaliser ce montage, il m'a fallu non moins de 6 photos à assembler (le montage original fait 1,20m sur 25cm !). C'est dire que vous avez presque 180° de vue devant vous!

C'est en bord de Vesdre où dans les années 80, une rénovation-reconversion (sur plus de 200 mètres de rives) fut réalisée avec un certain succès (avec toutefois quelques désagréments indirects).  Je pense qu'au niveau de l'intégration au milieu, le concept architectural est réussi.  

Pour relier les deux rives, une passerelle avec ses deux petites rotondes sur chaque pilier. 

Quand on veut vraiment réussir quelque chose, on peut y arriver.  La preuve!  Pour la revitalisation de Spintay et des bords de Vesdre, ce ne serait pas plus compliqué; question de volonté... politique avant tout!

12:02 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/05/2006

Verviers: le Privé sauve l'incompétence communale?

Certains se souviendront des bords de Vesdre fortement (et parfois complètement) bâtis.  Usines ou habitat, cela revenait au même me direz-vous! Oui et non... subtilités obligent! Je m'explique.

Si vous prenez une usine en bord de rivière, c'est souvent des dizaines (voire des centaines) de mètres qui ceinturent (souvent froidement) le cours d'eau.  Par contre, si vous prenez de l'habitat, c'est tout le contraire qui se produit.  L'encadrement de la rivière est tout aussi conséquent, mais suivant un morcellement impressionnant défini par la propriété individuelle de chaque petite portion de terrain.

On en arrive à une mosaïque (parfois désordonnée) comme en arrière-boutiques de Spintay. C'est donc la démolition de l'habitat sur la rive "Marteau" qui a donné une certaine valeur à la rive opposée (la rive Spintay, connue sous l'appellation Quai Jacques Brel). 

La face cachée (arrière de Spintay) s'exposant depuis les années 70 (c'est pas neuf!), on pourrait être en marge de lui demander un certain lifting.  Cela n'a pas été le cas (à l'aide de subsides et de primes par exemples), et les arrières se sont souvent fortement dégradés au lieu d'avoir été régénérés. 

Je voudrais aussi insister sur le fait que lorsqu'on applique une certaine politique, le plus important est d'en prévoir le suivi et une bonne continuité.  Or nous assistons souvent à une politique de bonnes intentions avec quelques fois des réalisations à la clé, mais sans les moyens pour assurer une survie de l'aménagement (entretien régulier, rénovation,...).  Il s'en suit une dégradation évidente, et des fois une désaffec(ta)tion, voire un rejet.  C'est ce qui se passe avec certains bords de Vesdre pourtant réaménagés voici une vingtaine d'années (parfois plus, parfois moins).  Et à quel coût!!!! Faut pas croire que la construction et la verdurisation des quais Brel et Rapsat n'ont rien coûté en leur temps!  Peut-on radier du paysage urbain de tels ouvrages à vocation publique certaine et garantie!

En clair, on construit de beaux ouvrages et réalisations, et puis on semble les oublier dans l'entretien courant.  Je pense que ceux qui me lisent n'ont pas besoin d'un dessin pour comprendre la psychologie humaine pour comprendre que la "crasse appelle souvent la crasse". Je le répète, tous les comportements s'expliquent aisément.  En gérant une ville d'une bonne ou moins bonne manière, c'est vous qui créerez les comportements qui s'en suivront.  La politique communale (le bourgmestre en tête) influence directement les comportements urbains tant individuels que collectifs au niveau de la ville, des quartiers, des rues, et des habitations. (les politiques régionales et fédérales également, tout comme chacun choisit ses comportements).

Conclusion: que le Bourgmestre Desama ne vienne PAS se plaindre que sa ville et la Vesdre soient sales ou malpropres, qu'il y règne de l'insécurité à certains endroits, que la circulation est difficile tant pour les voitures que pour les piétons entre les crottes de chien, que... ; c'est LUI le Bourgmestre, pas nous!  Il est bien payé pour gérer et administrer (améliorer ?) sa ville et non leurs intérêts personnels?  Mais quand on préfère le laxisme en tout, on est vite débordé de toutes parts.  Il ne reste plus qu'à faire appel à l'"Agence tous risques" du secteur privé: parkings, sécurité, gardiennage, entretien, investissements, revitalisation,...

Dans un certain sens, Foruminvest est un palliatif (presque compréhensible) de tout ce que le bourgmestre n'a pu mener avec sa politique de gauche (et non sociale) sans rigueur.

Dans cette incapacité, le secteur PRIVE (Foruminvest) devient le sauveur socio-économique de la Ville de Verviers.  Son incompétence (??) le conduirait à choisir un mode de gestion de ville comme on achèterait une barquette surgelée?  Ou comme on appellerait un dépanneur à la rescousse pour sa ville qui reste en rade?  

Alors si Suez et Tractebel (car Foruminvest c'est que du pipeau!) ont tant l'esprit et d'ingénierie, ça ne devrait pas être trop compliqué de prévoir une revitalisation urbaine globale et SANS couverture de la Vesdre.  Sinon, c'est qu'ils sont aussi une bande de cancres qui ne savent intégrer la dimension humaine à leur projet de villes artificielles (comme dans la pub télé !)! 

Faites confiance à l'ingénierie citoyenne, celle que la population propose et pas celle qu'on impose sans tenir compte des avis du public.

12:12 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

27/05/2006

C'est en pleine ville: Vesdre sous la grisaille

Enfin, première sortie extérieure après presque trois semaines de convalescence. Tout naturellement, j'ai choisi les bords de Vesdre au coeur de Verviers dans la grisaille de cette fin mai. A ceux qui me diraient que je suis tendancieux en ne montrant que des vues de la Vesdre sous un angle "carte postale ensoleillée", je leur dis qu'il est fort agréable de s'y promener par tous les temps et toutes les saisons. Je dirais même plus; l'ambiance est encore plus forte dans la fine brume de l'humidité, de la bruine ou de la pluie.  La preuve en photo (et ici aussi ne vous imaginez pas du matériel de pro, il n'y a rien de spécial puisque mes photos sont prises avec un appareil digital bas de gamme Canon A520 dont le prix ne dépasse pas les 180 €).  

 

Et dire que la bande du bourgmestre se borne à nier (et donc ne pas reconnaître) l'intérêt du caractère environnemental et paysager de la Vesdre urbaine au coeur de Verviers.  Mais c'est vrai que lorsqu'on a que le pognon comme idéal et dans la vue, on en oublierait tout le reste... et sans doute l'essentiel, c'est-à-dire la qualité de la vie!

14:54 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |