01/06/2006

Les socialistes se moquent de la condition citoyenne

C'est pas neuf, les socialistes et libéraux verviétois sont responsables de leur prise de décision irresponsable en faveur de Foruminvest dans le dossier "Revitalisation Spintay". Je suis sans doute un des rares à l'écrire ouvertement, quoique les milliers de signatures recueillies sur la pétition de Vesdre-Avenir dénoncent également cette attitude irrespectueuse dans le développement des bords de Vesdre et du centre-ville.  Par contre, j'ai un soutien assez prononcé en faveur des argumentations que je développe.  Cela ne plaît pas toujours à tout le monde, opposants à Foruminvest également.  Tout comme il y en a qui sont contre le projet et qui soutiennent le bourgmestre pour d'autres actions.  En fait, c'est tout simplement ça "LA" liberté.  Mais dans certains cas, on se rend vite compte que le droit à la liberté individuelle cède la place à une "obligation de collégialité".  Avec ses avantages, ses inconvénients, ses excès et parfois dérives.  Ainsi, même dans le désaccord, on devient d'accord et responsable du fait de notre appartenance au groupe majoritaire!  Une règle du jeu, où il faut savoir se plier et accepter la responsabilisation même si celle-ci est à contre-coeur.

Alors, pourquoi les partis politiques verviétois n'exigent-ils pas une consultation populaire sur le redéploiement global de leur Ville? Vous allez me dire que les grandes lignes d'avenir se retrouveront dans tous les programmes électoraux des partis.  Voilà sans doute l'erreur à ne pas commettre!

Pourquoi?  Parce que tout simplement, on peut être d'accord avec de nombreux points d'un programme et pas avec d'autres.  Egalement parce que les votes respectent souvent un "clivage" politique traditionnel pour lequel l'électeur a très difficile de se séparer (un peu comme un gosse se séparerait de sa mère).  Processus difficile de "deuil politique" ou d'émancipation?  A moins que l'appartenance politique dicte l'obligation philosophique de maintien au bercail.  La fugue politique pourrait être ressentie comme une trahison morale.  L'appartenance au parti serait dès lors plus forte que l'enjeu contradictoire.  

C'est pour cela que j'affirme qu'il faut établir une CONSULTATION DU PUBLIC subdivisée en deux parties; la plus importante ouverte tout naturellement aux Verviétois, et la seconde proposée aux usagers de Verviers.  Cette solution démocratique permettrait d'avoir le "bon avis" sur le "bon sujet", sans contradiction personnelle, et sans nuire aux convictions politiques des uns ou des autres!  Il ne faut pas avoir peur de pratiquer une politique d'ouverture citoyenne.  Il faut "OSER la DEMOCRATIE" et PAS la RISQUER !

Voici un nouvel argument que je développe en faveur d'une consultation citoyenne. Les partis politiques négligent et sous-estiment à tort les mouvements citoyens.  Tant que cela les arrange, ils les soutiennent; dans le cas contraire, les politiques deviennent négativistes (si pas négationnistes) de la démocratie citoyenne.  Leur conservatisme est rétrograde et dangereux, car il compromet le développement d'une démocratie progressiste.

Etonnant pour les libéraux verviétois qui s'annoncent comme des réformateurs, et qui... retombent facilement dans leurs vieux travers du capitalisme conservateur. 

Incompréhensible par contre de la part des socialistes verviétois.  Ils ont tout des bourgeois si bien chantés par Jacques Brel (sans doute pour cela qu'ils veulent supprimer le Quai Jacques Brel).  Les socialistes sont à présent des libéraux complexés.  Avec à la clé l'un ou l'autre bug, comme des transmutations du génome politique qui les font changer de parti ! "Parce qu'ils le valent bien... "  C'est sans doute pour cela que dans le dossier Spintay, ces deux partis avancent parallèlement chacun dans leur propre ornière de l'anti-citoyenneté!

Je vais être clair: les difficultés que rencontrent actuellement les mouvements citoyens sont identiques à celles que rencontraient les mouvements de travailleurs de toutes tendances (syndicalistes, mutualistes et coopératifs) au 19ème et début du 20ème siècle!  Le pouvoir politique joue au patronat autoritaire (dictatorial) et les citoyens se retrouvent dans le cas de figure des travailleurs oppressés.  (! attention ne pas confondre l'autorité - qui est nécessaire - et l'autoritarisme qui est excessif) Ces mouvements militaient déjà pour plus de démocratie, tout comme les mouvements citoyens actuels.  Les motivations des uns et des autres sont identiques.  A la seule différence que les mouvements citoyens actuels sont pacifiques et n'utilisent plus la manière physique dans l'action.  C'est pour cela que le monde politique se moque des citoyens.  Ils savent que le "cause toujours" ne leur causera aucun dommage, et donc ils s'en foutent!  Regardez l'attitude du bourgmestre socialiste Desama! Le PS approuve pleinement son attitude extrémiste (pas de dialogue, refus d'une consultation,...) envers les mouvements citoyens.  Nous nous battons pour la citoyenneté et la consultation populaire comme les mouvements politiques se sont battus (en leur temps) pour le suffrage universel.  Et actuellement, ces mêmes progressistes bloquent toutes initiatives démocratiques et émancipations citoyennes.  Figurez-vous que le bourgmestre Desama donne des conférences sur... la lutte des classes à Verviers et sur les mouvements ouvriers! Quel cirque, il ne lui manque plus que le thermo et le bleu de travail! C'est comme certains politiques qui roulent en vélo déglingué devant les caméras, et puis qui retournent rapidement dans leurs grosses berlines. De quoi faire "se retourner" dans sa tombe plus d'un socialiste athée verviétois!

Socialistes verviétois, réveillez-vous!  Ne soyez pas complices de comportements extrémistes et déshonorants de vos élus et dignes de l'extrême droite!

N'acceptez pas ces agissements qui n'ont rien de l'idéologie socialiste.  Socialistes verviétois, soyez solidaires de la liberté et des mouvements démocratiques pluriels ! Vive la citoyenneté! 

Au programme de demain (retour à la normale): Vesdre, un pont large de 220 mètres!

11:57 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

Horrible Cela n'en finit plus avec les affaires politiques et privées du PS.
Voir ci-joint.
http://michelbouffioux.skynetblogs.be/

Écrit par : Ange | 01/06/2006

Consultation populaire = impossible! Toute consultation populaire à Verviers où ailleurs est malheureusement impossible car illégale dès lors qu'elle se situe à moins d'un an de l'échéance d'élections communales!
Claude Desama savait très bien ce qu'il faisait en dévoilant l'affaire "Foruminvest" en novembre 2005, soit 11 mois (donc moins d'un an) avant les prochaines élections! C'est ce qu'on appelle du calcul politique...

Écrit par : Neptune | 02/06/2006

Les commentaires sont fermés.