18/11/2006

Verviers: pont, passerelle,...

Les temps changent... Les mots perdent-ils de leur sens?   Vous connaissez tous la polémique verviétoise autour des mots "liaison forte" (et "connexion"?) sur la Vesdre pour exprimer la couverture de la Vesdre (le fameux PONT de 220 mètres de LARGE, celui de la liaison ...fatale pour la Vesdre en Spintay).  Les spécialistes littéraires de Verviers vont-ils révolutionner les Larousse et Petit Robert?  Demandez au bourgmestre de Verviers et à ses amis de Foruminvest ce qu'est ou ce que signifie un "pont", une "passerelle" par exemples.

Vesdre passerelle 428 i

Quant à moi, je me limiterai au niveau de l'illustration. C'est tout autant parlant! Regardez sur la photo, je suis certain que les piétons empruntant la passerelle la jugeraient déjà de "liaison forte". Une passerelle qui fait la "jonction" entre les deux rives. 

- "Faut pas pousser" me direz-vous...
- "Y a pas encore plus petit comme passerelle?????"
-
Bin quoi, une passerelle c'est une passerelle; un pont, un pont!
- Quoi, c'est pas tout pont?

Vesdre passerelle 430 i

15:01 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Couverture, franchissement, pont, passerelle, etc. Il a été initialement toujours question d'une "couverture" sur une longueur de 225m. Cependant, sentant l'odeur de l'oignon, afin de faire sans doute mieux passer la pilule et de rassurer un électorat potentiel indécis ; à partir de juin 2006, Claude Desama a commencé à parler d'un projet 'bis' en passant du concept de *couverture* à celui de *franchissement* ou encore de *pont commercial*... Ce qui, en vérité, est exactement pareil !! Que cela soit sur 225m, 180m, 150m ou 130m, l'absurdité reste la même : on ne construit pas sur une rivière ; cela ne s’est jamais fait nulle part au monde !!!

Rappelons-nous enfin que le 13 octobre, juste après les élections, le bourgmestre s'est immédiatement empressé de se ressaisir en intervenant dans 'La Meuse': « Le bourgmestre PS Claude Desama tient à mettre les points sur les "i". S'il a bien déclaré que l'ampleur du franchissement de la Vesdre serait réduite dans le cadre du projet Spintay qui est train d'être retravaillé (exclusivement d'un point de vue cosmétique, ne nous leurrons pas!...), la couverture de la Vesdre est toujours à l'ordre du jour, contrairement à certaines allégations. »

Pour comprendre cette attitude, nul besoin d’un dessin !

Nep’

Écrit par : Nep' | 19/11/2006

Vae Victis ! Comme je l'avais annoncé le 26 août sur mon blog, le franchissement ou "Projet Bis" ressemble de plus en plus à une chimère électorale. J'ai la certitude que ceux qui ont vôté pour le PS en se basant sur les déclarations de Juin de monsieur Desama se sont bien fait avoir !

Maintenant que le PS est à nouveau aux commandes de la ville, peu importe les déclarations de juin et comme jadis Brennus face aux Romains, Desama nous imposera ses volontés malgré les accords initiaux. Vae Victis - malheur aux vaincus !

Virgile.

Écrit par : Virgile | 20/11/2006

Projet 'bis' et consultation populaire... En vérité, il y aura bel et bien un projet 'bis', mais... Pas comme on aurait pu se l'imaginer. Ce flou sur la question provient des déclarations délibérément ambigues que le bourgmestre a faites en période préélectorale avec ses annonces de "renégociations possibles sur la longeur de la couverture, oups! du *franchissement* pardon de la Vesdre"!!
Le projet 'bis' sera une révision cosmétique de projet initial, ni plus ni moins. Fondamentalement, strictement rien n'aura changé... Même le changement d'axe qu'il a déjà évoqué n'exclut pas, bien au contraire, le concept d'origine.

Je le répète encore et encore, qu'il s'agisse de 225m, 180, 150, 130, l'idée est toujours aussi absurde et inappropriée. Depuis le début, le promoteur cherche de la superficie gratuite pour les m2, et il le dit inflexiblement depuis le début, dont il a impérativement besoin pour son centre commercial!!!

De plus, concernant la consultation populaire, ne nous réjouissons pas trop vite. Je suis à peu près persuadé que Desama l'organisera pour rester cohérent par rapport à certaines de ses promesses et donner l'image médiatique fabriquée d'un démocrate qui respecte ses électeurs (...).
Mais, une fois encore, ne nous leurrons pas, la 'question' de cette consultation populaire sera formulée par le mayeur et sera évidemment tournée à son avantage de telle sorte qu'on ait pas d'autre possibilité que de répondre affirmativement à ce qu'il demande: "êtes-vous pour la création de 1285 emplois et la redynamisation commerciale de Verviers (+ diverses broderies...)?"

Ou encore: "êtes-vous pour le projet initial ou le projet 'bis'?"

Pensez-vous vraiment que cette consultation organisée par ses soins puisse être un tant soit peu impartiale?...
Franchement, ne rêvons pas...

Nep'

Écrit par : Nep' | 22/11/2006

Les commentaires sont fermés.