01/12/2006

Verviers: la bêtise de la censure citoyenne

Interdire les banderoles extérieures favorables à la protection de la Vesdre, c'est carrément de la censure, car ce sont les idées qu'elles expriment qui sont clairement visées.

DSC00534 i

Se retrancher derrière l'interdiction du support placé en façade publique est une forme déguisée de malveillance en défaveur de la liberté d'expression d'un mouvement et de personnes qui n'ont pas les moyens de se "payer des campagnes électorales mirobolantes" sur le compte de l'argent des citoyens reversés aux partis sous la forme des dotations aux partis et des gros salaires que les politiciens s'octroient.

affiche vesdre i

Non, les citoyens comptent leurs petits moyens financiers, et luttent démocratiquement à armes inégales face aux appareillages politiques.

Le combat citoyen est avant tout citoyen et non politique puisque le citoyen n'est pas un politicien. Dans son action, le citoyen n'a pas de voiture de fonction, n'a pas de personnel de fonction à sa botte, et n'utilise pas indirectement les lois (et la police?) d'une manière trop zélée pour servir ses ambitieux projets personnels. Le citoyen oeuvre en solidarité avec son mouvement. 

Une affiche ou banderole citoyenne n'est pas une expression politique, c'est une expression socio-culturelle, puisque émanant de la société en faveur d'un choix de société. 

De plus, en quoi l'esthétique d'une banderole gênerait-elle le public?  Etait-ce sans doute plus esthétique que de voir la tête des politiciens aux quatre coins de nos communes et suspendus aux carrefours? Rappelez-vous les posters géants du PS en façade aux alentours du Palais!  Alors en quoi les banderoles "Vesdre" gênent-elles les citoyens?  En rien!!!!  Car aucun citoyen ne s'est plaint des banderoles en faveur de la Vesdre (tout est fait respectueusement, il n'y a eu aucun excès ni "tag"!).  C'est le bourgmestre qui se trouve dérangé par les slogans que ces affiches annoncent et dénoncent.  Quelle mesquinerie que de s'attaquer aux simples citoyens!  Une preuve de plus que ces affiches allaient droit au but de leurs revendications.

A vous de trouver: que peut bien dire le bourgmestre Desama aux affiches "Vesdre" (en bleu sur les façades)?

DSC00561 ii

16:48 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Et maintenant, on fait quoi ? A la veille des fêtes de fin d'année, monsieur Desama a cru bon de devancer le Père Noël en offrant un cadeau aux Verviétois : il a montré son vrai visage, celui d'un dictateur qui n'accepte aucune opposition !

Les affiches et banderolles anti-ForumInvest qui étaient visibles un peu partout en ville ont dû être retirées sur injonction du bourgmestre. On ne peut s'empêcher de penser que cette décision, malgré le prétexte d'illégalité invoqué, est ciblée et sert à museler une opposition grandissante face aux projets de l'Ogre Batave (ForumInvest).

Après la tromperie électorale du projet bis et de la consultation populaire, voici un acte politique visant directement l'opposition citoyenne aux projets ultra-libéraux des socialistes à Verviers.

Alors, que reste t'il encore comme liberté aux citoyens verviétois pour se faire entendre ? Et maintenant, on fait quoi ?

Je dirais que l'imagination et l'audace sont les meilleures armes en notre possession. Voici ici un cheminement de pensée ... qui doit-être discuté et analysé :


La proposition du blog "Pays de Verviers" de placer des auto-collants partout en ville est très intéressante mais à un euro la pièce, ce projet n'est pas possible car le budget demandé pour une telle opération est bien trop élevé et peut difficilement être coordonné.

On peut toujours profiter de la saison pour demander aux peintres de vitrines de dessiner le message sur les fenêtres des maisons genre "Joyeux Noël et sauvons la Vesdre" ou bien "Bonne année sans ForumInvest" ... Si le dessin est à l'intérieur de la maison, c'est plus difficile d'interdire !

Il est toujours possible de faire des manifestations et de s'approprier le lieu ou ForumInvest désire faire son Bunker avec, pourquoi pas, le concours des personnalités qui ont signés la pétition (dédicaces de BD, interprétations musicales, explication du danger ForumInvest par les architectes et conférenciers, ...). Bien entendu, il faudra demander une autorisation à la ville et je serais bien curieux de voir si elle sera accordée ...

Autre idée intéressante : demander l'intégration au patrimoine du cours de la Vesdre au centre-ville conformément à la disposition relative au patrimoine, article 185 (visible sur le site "Division du Patrimoine" à l'adresse http://www.skene.be/RW/Loi/LOI0100.html). Pour ce faire, il suffit d'envoyer un projet motivé, accompagné de 1000 signatures (au moins) de citoyens, pour que la procédure de classement soit lancée. Evidemment, plus on a de signatures, au mieux c'est !

Il y a encore beaucoup de choses qui peuvent-être imaginées et utilisées pour sauver notre patrimoine de coeur : le centre-ville de Verviers.

Écrit par : Virgile | 04/12/2006

autocollant "Vesdre": inonder sans déborder! Je pense qu'en apposant déjà UN autocollant sur sa voiture ou sa vitrine (fenêtre) c'est déjà un geste suffisant pour montrer son soutien aux actions de Vesdre-Avenir. Coût maximum de 1 à 3 euros par ménage, ç'est pas la ruine.
Pas besoin (ni question) non plus d'aller les placarder n'importe où en ville comme l'ont fait (ou le font) certains partis et organisateurs de soirées !

Écrit par : nic | 04/12/2006

Autocollants et le reste ... Bon, d'accord pour l'autocollant. C'est moins visible que les banderoles mais c'est toujours ça.

C'est toujours ça, mais c'est pas suffisant. La politique du non-dialogue adoptée par la majorité ultra-libérale à Verviers tiendra nullement compte de cette démonstration d'attachement à notre patrimoine naturel. Il faut trouver autre chose comme je l'ai expliqué dans mon précédent article.

Je pense qu'une tentative de classement de la Vesdre comme patrimoine naturel et culturel de notre ville doit mieux réussir encore comme publicité que n'importe quoi d'autre ... même si la perspective d'un échec est toujours possible.

Demandons donc aux personnes qui ont signés la pétition de soutenir ce projet et je pense que cela fera beaucoup de bruit. Une demande de classement de plusieurs milliers de personnes peut interpeller et faire évoluer les choses, j'en suis certain.

Écrit par : Virgile | 04/12/2006

Les commentaires sont fermés.