21/03/2007

Mes journées vesdriennes de l'Eau

Je me suis souvent posé la question de savoir s'il était justifié de défendre la cause semi-naturelle d'une rivière en ville?

Une première réponse qui pourrait (et vient à l'esprit de certains bin rotches Vèrvîtwès) serait de dire "laisse faire la loi de la ville en ville, ne t'occupe pas de la rivière.  Si tu veux de la Vesdre "bleue et verte", reste dans tes bois ou tes fagnes!". 

Mais voilà, ce raisonnement géoraciste est beaucoup trop simpliste: une rivière forme un tout, de sa source à son confluent, une rivière est un élément fédérateur au niveau de la société humaine.  L'Homme a toujours recherché les rivières, l'Homme a toujours apprécié les rivières, il les a parfois apprivoisées, et lorsqu'il les a polluées, il prend de plus en plus conscience de la nécessité de les dépolluer et du rôle positif qu'elles peuvent apporter au bien-être général d'une société et aux générations à venir. Un centre commercial "tonneau" ou "radeau" sur la Vesdre, c'est complètement bidon! Vive une Vesdre vivante et aérienne! 

C'est pourquoi cette année, je mets l'accent sur les sources de la Vesdre, sur le plateau des Hautes-Fagnes, à la frontière belgo-allemande dans les fagnes d'Eupen où la Vesdre, et plus précisément dans la Fagne du Steinley où elle se nomme "Weser".  Dans ces landes en partie boisée, la Vesdre n'est ni rivière ni ruisseau; la Vesdre est pluie ou neige puis parterre, la Vesdre est fagne gorgée d'eau. Calmement, petit à petit, ci et là, la Vesdre apparaît en marécages, en fins filets d'eau.  Elle se la coule douce dans d'anciens drains, puis glisse sur l'argile et dévale les  roches.  Difficile d'imaginer que du haut-plateau la petite Vesdre a taillé les bords en vallée étroite puis profonde. Oui la Vesdre n'est pas morte, elle vit, elle rit, elle coule, elle roule! Je sais qu'aux sources de la Vesdre, je ne suis pas en ville à Verviers, mais je sais qu'à Verviers je suis au bord de la Vesdre.  Tout au long de sa course, c'est la même Vesdre qui ressource!

J'ai compris que pour comprendre Verviers, il fallait comprendre la Vesdre!

La Vesdre verviétoise,  le service compris!

Je mets également en valeur une des meilleures rénovations urbaines des bords de Vesdre à Verviers et qui pourrait très bien s'étendre à l'espace Vesdre Spintay-Marteau: la rue Jules Cerexhe.

timbre Vesdre mars2007 002 i

Quand je vous disais qu'avec mes timbres, "la Vesdre, ça colle de source!"

13:39 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Commentaires

Je voudrais que vous m'expliquiez pourquoi la rue Cerexhe est une réussite exemplaire? En effet, depuis cette rue, il est quasi impossible de voir la riviere qui coule au pied d'un mur de 4 mètres. la rue tourne complètement le dos à la rivière et il n'y a aucun lien avec elle. Au lieu de vous combattre ce projet de centre commercial, vous feriez mieux de militer en faveur d'une meilleure mise en valeur de la Vesdre entre le Pont du Chene et le Pont Léopold ou il serait vraiment possible de créer un parc, installer des équipements de loisir, des terrasses en bord de Vesdre etc... qui seraient reliés pédestrement au centre commercial. Qu'en pensez-vous?

Écrit par : AL | 22/03/2007

Voici ce que j'en pense ... La rue Cerexhe est un endroit de promenade agréable. Je me suis souvent promené le long de la Vesdre sur cette rue et j'aime beaucoup observer la rivière à cet endroit. Je ne trouve pas que la rue tourne le dos à la Vesdre, il y a même un trottoir qui nous permet de l'observer à notre aise.

Dans votre proposition de parc, de terrasse et de zone pédestre, il y a juste une chose qui m'ennuie ... c'est le terme "centre commercial". Si le complexe ForumInvest se trouve en bout de ligne, il constituera quand même un cul de sac qui empêchera le marcheur de rejoindre la promenade des Récollets alors qu'un quai Jacques Brel réaménagé le ferait si bien !

Si on conserve les quais Brel et Rapsat, il est certain qu'une liaison forte est-ouest, cycliste et pédestre, ferait de notre centre-ville un endroit très agréable.

Écrit par : Virgile | 22/03/2007

Mzais non ,il ne s'agit pas d'un cul de sac. Rien ne vous empêche de traverser ou de contouner(rue Spintay, du Brou , ce centre commercial et de poursuivre votre promenade vers les récollets.Il est vrai que l'idéal serait un quai qui longe le C.C dont je sais que vous ne voulez pas, mais, il est certainement possible de concilier ce centre avec un cheminement pédestre continu le long de la Vesdre. Quant à la rue J. Cerexhe, je persiste. Oui, il y a un trottoir, mais il est bordé d'un mur et si vous voulez voir l'eau, vous devez vous arreter et vous pencher. Il n'y a pas de lien visuel direct de la rue à la rivère. La solution serait de remplacer le mur par un talus et un quai au bord de l'eau.

Écrit par : AL | 23/03/2007

Un quai suivi par un quai ... L'arrière du centre commercial serait le quai de déchargement ! Pour moi, un tel quai est un cul de sac. Il serait en effet très étonnant de pouvoir traverser les entrepôts ou le centre commercial à vélo, avec son skate board ou avec Mirza. Il y aura donc rupture dans la promenade puisque l'on devra quitter la Vesdre pour se retrouver au sein du temple dédié à la consommation.

Je suis désolé d'apprendre que vous êtes de petite taille et que cela vous empêche de voir la Vesdre. Pour la rue Jules Cerexhe, le mur n'est pas si haut que ça ! A moins de faire moins d'un mètre quarante, la Vesdre est visible.

Écrit par : Virgile | 23/03/2007

revitaliser et rénover avec la rivière Entièrement raison pour le manque de visibilité de la Vesdre à partir de la rue Jules Cerexhe. il faut (presque) se pencher pour voir la Vesdre. Mais vous me donnez déjà une réponse: la hauteur du mur d'environ 4 mètres (ou plus?) côté rivière. A maintes reprises, j'ai analysé la situation, allant jusqu'à me placer sur l'autre rive (moviewest) qu'il serait bon de dégager (par une taille de la végétation). J'en ai fait un timbre "Vesdre 2007".
On pourrait penser à un mur anti-crues (comme sur le quai Brel). Ce raisonnement est vrai jusqu'à une certaine hauteur. Et puis le muret est composé des mêmes matériaux que le côté rivière. Je me suis toujours dit qu'il aurait été préférable d'avoir placé une balustrade à la place du muret. Surtout PAS de surface vitrée (bonjour les vandales)!
Figurez-vous aussi que dans mes plans de rénovation "Vesdre urbaine", j'avais également prévu de placer un trottoir métallique en surplomb de la Vesdre tout le long de la rue Cerexhe. Avec de petits îlots comme terrasse pour l'Horeca. Exit donc ce fameux muret! Mais le problème de sécurité est important: les enfants préfèrent souvent grimper aux barrières plus qu'aux murs... Dès qu'il y a des barres ou des chaînes, il faut qu'ils s'y accrochent ou s'y pendent. La solution parfaite n'existe jamais.
Sinon, je n'ai jamais dit que j'étais contre un centre commercial en retrait de la Vesdre en Marteau-Brou. Au contraire, cela serait un plus d'avoir un centre commercial qui s'ouvre sur la Vesdre et l'arrière-Vesdre de Spintay.

Écrit par : nic | 23/03/2007

Virgile,
Je ne suis pas petite taille(1,83m) mais comme le dit Nic , le muret empeche de voir la Vesdre sans se pencher. De plus , les places de parking ne sont pas très bien placées. Il faudrait absolument supprimer ce haut mur.

Écrit par : AL | 23/03/2007

Sur place Je me suis rendu sur place et il est vrai qu'un mur comme celui du quai Rapsat serait sans doute beaucoup plus agréable. Cependant, je trouve cette promenade quand même très agréable. Il y a eu visiblement un effort tant des autorités que des riverains pour embellir cette rue. Une promenade de ce type entre le pont Léopold et la rue Raymond serait un atout pour Verviers.

Écrit par : Virgile | 26/03/2007

Dans votre description , ô combien poétique et idéalisée de la Vesdre, vous oubliez de citer l"objet" qui fait que la Vesdre n'est plus ,depuis plus d'un demi siècle, une rivière NATURELLE : le barrage de la Vesdre à Eupen. A partirdece barrage, la rivère et ses principaux affluents (Helle, Soor,Gileppe) en amont de Verviers sont barrés, détournés, captés , dénaturés et c'est tant mieux,quelque part car cela a contribué au développement de la ville au siècle dernier.

Écrit par : AL | 13/04/2007

Les commentaires sont fermés.