14/05/2007

Verviers: mon projet "quater"

Un exemple de plus que tout le monde peut avoir des idées, et même quelqu'un de très basique comme moi.  Voyez mon quatrième projet, celui que je nomme "projet quater". Ce qui frappe directement aux yeux, c'est le déplacement de la Vesdre en courbure vers Marteau, afin de redonner de l'espace à Spintay, car il s'agit bien de revitaliser cet espace. Par ce choix, Spintay devient incontournable car c'est le centre névralgique du projet. Notez également les verrières en bordures, et la VRAIE connexion (raisonnable?) Spintay-Brou (en forme d'hélice).  Naturellement, les échelles sont grossières et tout peut être corrigé dans ses proportions.

projet quater 006 i

Pas nécessairement la bonne solution, mais le principe d'un "marché des idées", c'est que plus il y en a, plus il y a de choix. 

Le projet unique comme le Bourgmestre et Foruminvest le présentent, c'est ce qu'il y a de plus mauvais! C'est comme la pensée unique.  Je ne comprends pas que les libéraux et l'UCM marchent dans cette combine.

Et pourtant, c'est tout bête, et pas plus compliqué à comprendre que lorsqu'on fait ses courses sur le marché de Verviers.  Plus il y a d'échoppes, plus il y a de choix, du mauvais comme du bon. 

La consultation populaire devrait ramener la démocratie citoyenne, les choix des idées, des libertés, de la libre concurrence, de l'aspiration au développement durable dans la vie courante verviétoise.

11:54 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Un projet réellement adapté ... Et pourquoi vouloir toujours nous donner un bunker sur Vesdre ? Pourquoi ne pas faire comme à Montréal (Canada) où ils ont réalisé un centre commercial sous la ville ? Rien n'a été détruit, là ! Le Saint Laurent n'a pas été recouvert et les parcs de promenade sont toujours présents.

Les Canadiens ont optés pour des magasins en dessous de la ville ... et ils y sont arrivés ! Pourquoi ne pas faire de même ici ? On pourrait en plus concevoir une climatisation du centre commercial par géothermie (donc, non polluant). Cela aurait le mérite de ne pas toucher à la Vesdre ni aux quais, ni a la mobilité et protéger la planète. Il faut juste faire des accès et un parking et avoir la volonté de réaliser quelque chose d'audacieux.

Vous pourrez trouver un exemple de centre commercial souterrain à Montréal, avec photos et plan, sur ce site : http://www.promenadescathedrale.com/index.html

Écrit par : Virgile | 15/05/2007

C'est une idée à creuser! A moins de se prendre une pelle!
on arrive toujours à ce que l'on veut. Quand on a les moyens, ...tout va! Mais encore faut-il les avoir.
Ils ont rentabilisé UN TOUT, c'est-à-dire le haut et le bas. Il ne faut pas oublier que leur projet était également la construction du... gratte-ciel. Imaginez une frite plantée devant les Récollets ou St-Antoine...
Donc de leur projet, on ne retiendrait que le centre commercial souterrain. Sinon pour Verviers, c'est vrai qu'en creusant... dans la roche sur 30 à 50 mètres de profondeur (faut bien placer 5 à 6 niveaux avec parking... souterrain (on ne va pas le mettre en surface!) cela fera une belle carrière à côté de la Vesdre avec toutes les infiltrations possibles et autres risques (chers clients, veuillez attacher... vos tubas "au cas où..."). On pourrait également creuser la place du Martyr. Mais aussi tout l'Outlet et l'enterrer comme le Moviewest. Là cela aurait été une superbe idée car on aurait doublé la surface! Et finalement relier Polleur à l'Outlet par un tunnel.

Écrit par : nic | 15/05/2007

Pas sous la Vesdre !!! J'ai oublié de préciser ... pas creuser sous la Vesdre.

N'est-ce pas Spintay qui doit être revitalisé ? On peut alors creuser dans la colline. Nous seront toujours au dessus du niveau de la Vesdre, on ne touchera pas à la ville et ceux qui espèrent faire de l'argent avec un projet démesuré seront heureux.

Il y a 4000 ans, les Egyptiens creusaient déjà les collines pour leurs pharaons. Tepe-Kermen était une ville creusée dans la montagne en Crimée. Vardzia, une autre ville du XIIe siècle dans la montagne en Géorgie.

Si maintenant nous ne sommes pas capables de faire mieux ...

J'ai connu les galeries commerçantes souterraines de Montréal à travers un DVD vendu ici, à Verviers. Il s'agit de "Montréal", collection Evasion, ed. Nov'Edit.

Écrit par : Virgile | 15/05/2007

La situation est en partie différente comme je l'avais indiqué, creuser "à côté" de la Vesdre, donc à proximité d'une rivière, signifie souvent un risque d'infiltrations d'eau par percolation, de nappes souterraines superficielles et le risque de servir de bassin d'orage par fortes pluies. Rappelez-vous les nombreux carottages successifs effectués pour le compte de Foruminvest en bordure de Vesdre depuis plus de deux ans. Pour ce qui est du St-Laurent à Montréal, on est à une autre échelle que la Vesdre. Beaucoup moins évident à couvrir... Sinon, si vous regardez les photos des travaux (avec l'église et la tour), on se rend vite compte que le promoteur n'avait qu'un seul but: rentabiliser leur investissement. C'est par conviction religieuse que la cathédrale a été maintenue au centre du projet. (idem avec les Récollets, car on aurait pu prolonger le projet immobilier par des constructions jusqu'au bout de la cour Fischer). C'est plus risqué de s'attaquer à un symbole religieux qu'à une rivière... même si la protection de l'environnement devient malheureusement une sorte de nouvelle croisade mondiale. Mais ça tout le monde ne l'a pas encore compris.
Donc, en creusant dans la colline Spintay, c'est différent que de creuser en bord de Vesdre, et on rejoint mon projet "bis" avec son effet d'être enclavé dans la colline comme un plombage le serait dans une dent. C'est courant avec les routes (ou voies) sous tunnel "artificiel" parce que l'on vide le flanc pour le remplir par l'ouvrage d'art. Il est vrai que de nombreuses constructions en Spintay sont à la limite de l'insalubrité par vétusté.

Écrit par : nic | 16/05/2007

Virgile,
Creuser sous la colline de Spintay??? Quel c... , avez-vous la moindre idée des moyens à mettre en oeuvre? Que ferez-vous des millers de mètre cubes extraits?? De plus cette colline est entièrement bâtie, que ferez-vous des habitants durant le chantier?? Qu'en sera-t'il de la mobilité durant un chantier qui durera plusieurs années ?? Cette proposition est,à tous points de vue, nettement plus néfaste que la couverture de quelques mètres de rivière!!!
Vous prenez Montréal en exemple, d'accord, mais le Grand Montréal compte plus de 3,7 millions d'hab. (+/- la pop. Wallonne). Encore une fois, vous avez tendance à divaguer. C'est sûr que techniquement tout est possible mais qu'ici il vaut mieux raison garder.

Écrit par : AL | 16/05/2007

Vos projets "ter et "quater" s'ils suppriment la couverture de la Vesdre ne répondent ni l'un ni l'autre à cette revendication primordiale des opposants à FI, à savoir, la conservation de la "magnifique" perspective entre les ponts du Chêne et des Récollets. La passerelle couverte du "ter"(au minimum 4/5 mètres de haut) et le "déplacement" de la Vesdre du "quater" cassent cette perspective.

Écrit par : AL | 16/05/2007

la réelle perspective, c'est la mise en valeur de la rivière! vous avez entièrement raison et je me suis souvent fait cette remarque: "suis-je cohérent...???". Ne vaut-il pas mieux faire preuve de flexibilité, quitte à proposer et éventuellement refuser ou accepter les meilleures solutions?
Pour la perspective, c'est vrai qu'en coupant l'espace en deux par une liaison, on réduit également la perspective.
Mais faut-il être radicalement opposé à toute liaison (connexion) entre Spintay et Marteau? On pourrait l'être en voulant garder un plan très profond, mais comme vous le voyez, la courbe de mon projet "quater" réduit aussi la perspective de l'alignement droit actuel des arrière-boutiques Spintay. Je n'affirme pas avoir la meilleure des solutions. Je me réfère à la convention qui parle d'une connexion. Faut-il être totalement contre la convention en plus d'être contre le projet FI? Je pense qu'il ne faut pas faire de l'opposition (ou de la pression dans l'autre sens) pour le seul plaisir de faire enrager le bazar, ou d'avoir crainte d'en prendre pour son égo en restant sur une défensive obsessionnelle! il faut libérer les pensées et les mentalités!
En acceptant un "raccordement" (laison, connexion) raisonnable à l'image d'un pont-passerelle (couvert(e) ou non), j'applique en quelque sorte la convention approuvée par l'ancien Collège (et Conseil je pense) communal. Quels sont aussi les impacts "destructeurs" et irréversibles dans les différents projets?
Je vous dirai également (et ce n'est pas un secret) que Vesdre-Avenir a soutenu une illustration de projet montrant clairement le franchissement de la Vesdre par un pont-passerelle avec dôme. (elle est d'ailleurs reprise dans la colonne gauche de mon blog). Je précise également que je ne représente pas Vesdre-Avenir, même si je soutiens entièrement leurs actions citoyennes.

Écrit par : nic | 16/05/2007

Et maintenant, ma conclusion ! En écrivant le premier message "Un projet réellement adapté ...", j'espérais une réaction du genre de notre ami AL, partisan du projet ForumInvest.

En proposant un projet complètement dingue (centre commercial souterrain, creusé dans la colline), je voulais voir quel genre de réaction cela pouvait engendrer. Je ne parle pas de la réaction de nic mais d'une personne qui soutient ForumInvest.

Résultat, mon projet a été qualifié à juste titre de connerie (je parle de mon idée, je peux donc écrire le mot), de démesure du chantier, de la perte de mobilité, le dommage subit par les habitants !

Et AL a raison de mentionner cela !!!

Sauf que ... n'est-ce pas ce que les opposants à ForumInvest (et donc moi même) ne cessent de clamer depuis fin 2005 ? Les propos de AL sont exactement les mêmes que ceux des opposants pour le projet ForumInvest (perte de mobilité, démesure du chantier, dommages aux habitants).

Le projet de centre commercial sur la Vesdre et la rue du Marteau est aussi une c... (c'est pas mon idée, je cache donc le mot) qui va détruire tout le tissu social, économique et environnemental de notre ville.


Écrit par : Virgile | 16/05/2007

CQFD ? Oh, n'y a-t-il pas un soupçon de CQFD dans cette démarche?
Toutes ces réactions montrent combien les sensibilités sont grandes et variables. Et combien il faut en tenir compte! Et surtout combien il est important d'avoir un vrai débat démocratique. Combien il faut comprendre les dossier. Combien les investisseurs doivent communiquer avec la population et pas seulement l'ignorer ou la mépriser.
En démocratie publique et locale, l'acceptation d'un projet ne se fera que par la participation active de toutes les parties concernées. Et avec de bons dossiers!
J'attends toujours une vraie émission citoyenne (avec débat) sur Télévesdre! Qu'ils prennent exemple sur les émissions de Jean-Claude Defossé qui ose exercer son métier de journaliste sans (trop de) crainte.

Écrit par : nic | 17/05/2007

Comment peut-on encore honnêtement soutenir le projet 'bis'? Je trouve la démonstration de Virgile plutôt éclatante.

En effet, creuser sous la colline de Spintay serait une c... Mais, par contre, comme le prévoit toujours le projet 'bis', couvrir 120 ou 130m de Vesdre par un bâtiment (un "Cora sur Vesdre"=barrière), murer les façades arrières des maisons de la rue Spintay qui sont actuellement plein sud (ensoleillement) avec vue sur la Vesdre, disparition des promenades piétonnes et cyclistes le long de la Vesdre, disparition d'un immense espace publique à l'échelle de Verviers (Place St. Paul, rue du Marteau), tout cela ne serait pas plus de la "c..."?

Si je reprends les questions d'AL: "Avez-vous la moindre idée des moyens à mettre en oeuvre? Que ferez-vous des millers de mètre cubes extraits?? Que ferez-vous des habitants durant le chantier?? Qu'en sera-t'il de la mobilité durant un chantier qui durera plusieurs années ??"

Toutes ces questions, criantes de bon sens, se posent exactement dans les mêmes termes en ce concerne le projet 'bis'!!!

Les problèmes de mobilité, notamment liés à la disparition de la trémie, sont complexes. La Ville n'a manifestement aucune vision globale et concrète des solutions à apporter...
Ce qu'on peut affirmer, c'est que l'étude de mobilité que ForumInvest avait réalisée était tellement mauvaise que la Ville (avec l'argent des contribuables...) s'est payé une nouvelle étude de mobilité (Transitec, bureau suisse) uniquement à cause de l'implantation de ce complexe commercial qui bouleverse totalement la configuration de Verviers.
Bref, on travaille à l'envers: on installe d'abors les meubles du salon avant d'avoir construit le premier mur de la maison...

Nep'

Écrit par : Nep' | 18/05/2007

Comment peut-on encore honnêtement soutenir le projet 'bis'? (suite et fin) Et j'en oublie la conclusion justifiant mon titre: ce complexe commercial, comme cela a été désomrais clairement démontré, occasionnera d'avantage de dégâts humains et économiques (pertes d'emplois, friche commerciale après dix ou quinze ans, sursaturation en projets de centres commerciaux en Wallonie + de 600.000m2 => multiplication de l'offre commerciale par 3,7 en quelques années!!!!).

RIEN, strictement RIEN ne justifie un tel mastodonte à Verviers.

Nep'

Écrit par : Nep' | 18/05/2007

Perte d'emplois Quand je parle de perte d'emplois, je parle surtout et évidemment du commerce de proximité. Les grandes enseignes déjà présentes à Verviers se déplaceront plus que probablement dans le complexe, vidant ainsi le centre-ville et les petits indépendants restants ne pouvant se permettre les loyers exorbitants demandés par ForumInvest auront bien du mal à survivre...

Quant à la promesse invraisemblable du bourgmestre prétendant qu'il empêchera les commerces déjà implantés à Verviers de glisser dans le nouveau centre commercial, je me demande bien en vertu de quelle contrainte ou quelle loi??... Claude Desama n'en a absolument pas le pouvoir, il raconte, une fois encore, absolument n'importe quoi!

Nep'

Écrit par : Nep' | 18/05/2007

Un exemple concret: Pour 1600 m2 de surface commerciale, le C&A emploie 8 personnes (et pas que des temps pleins!). Autrement dit, 1600 divisé par 8 = 1 personne pour 200m2! Zara, ou les autres grandes enseignes de l'habillement, ou encore de la grande distribution, ne fonctionnent pas différemment.

Foruminvest promet 25.000m2 de surfaces commerciales: 25.000 divisé par 200, cela donne donc 125 emplois dans la vente!! Si on tient compte des déplacements, des glissements plus que probables des emplois déjà existants à Verviers, combien d'emplois nouveaux va-t-on réellement créer?...

L'exemple de l'Outlet n'a-t-il pas suffit? On promettait 200 emplois, je vous laisse deviner ce qu'il en est en vérité actuellement...

Écrit par : Nep' | 18/05/2007

Desama, emploi et promesses. On connaît à présent toute la valeur des promesses de Claude Desama, bourgmestre de Verviers. En campagne électorale, il promettait :

- Une consultation de la population pour choisir entre -plusieurs- projets pour le dossier Spintay.

- Aucune augmentation des taxes communales lors de la prochaine mandature.

- Avoir obtenu de ForumInvest l'étude d'un projet "Bis", différent du projet initial et qui tiendrait compte des observations faites par les citoyens.

Lors de la présente mandature où Claude Desama est élu bourgmestre sur base de ces promesses, nous avons obtenus :

- Une déclaration informant de son intention de ne pas consulter la population sur le projet Spintay puisqu'il a été élu.

- Une augmentation des taxes "poubelles" de 40% alors que ce poste était déjà bénéficiaire en 2006.

- Un projet "Bis" qui est sensiblement identique au premier projet.

Bref, les promesses de Desama ne valent rien du tout.

Alors, si nous sommes un tout petit peu intelligents et avons un brin de mémoire, nous n'avons plus le droit de lui donner notre confiance ... même plus le bénéfice du doute.

Les emplois promis par le mégalobunker ForumInvest, l'annonce de la résurection du Verviers des années 1960 grave au Messie Batave, la promesse que chaque Verviétois recevra sa part suite au renouveau de Verviers ... tout ça a la même valeur que les promesses électorales du présent bourgmestre.

"Timeo danaos et dona ferentes" (Virgile, Enéide, liv. II, v. 49)

"Je crains les Grecs, même quand ils font des présents.", disait le grand prète Laocoon pour dissuader les Troyens de faire rentrer dans leur ville le cheval de bois abandonné sur la plage par les Grecs.

ForumInvest est notre Cheval de Troie. Sous des apparences magnifiques, ce projet cache en son sein la perte de notre cité.


Écrit par : Virgile | 18/05/2007

Presque tous les mêmes? ben oui, c'est ça la politique. ça a toujours été comme cela? Non? Et cela risque de le rester encore longtemps! Quand c'est pas l'un, c'est l'autre! Sinon, pourquoi resteraient-ils tous dans ces partis? Parce qu'ils y trouvent leur compte!
Il n'y en a aucun qui ose dire tout haut ce qui ne va pas... dans son parti bien entendu! (car dire ce qui ne va pas chez l'autre, c'est trop facile)

Écrit par : nic | 18/05/2007

Rectification Rectification: il s'agit de 16 emplois temps pleins (en additionnant tous le smi-temps), donc 1600 m2 divisé par 16 = 1 personne par 100 m2. Donc 25.000 m2 divisé par 100 => 250 emplois dans la vente et la gestion.

Écrit par : Nep' | 18/05/2007

Les commentaires sont fermés.