20/05/2007

Verviers: de la mini à la mobilité...

Je commence par un brin de causette et d'humour.  Savez pourquoi les politiciens (verviétois et autres sans doute) ne veulent pas régler les problèmes de mobilité dans les centres-villes?  C'est tout simple, et j'en ai eu la preuve ces jours-ci.  Cela fait maintenant au moins trois semaines (si si!) que certains hommes politiques régionaux et candidats aux élections de juin prochain, sillonnent le centre de Verviers ! A longueur de journée?  Que nenni, surtout  pendant les heures où cela bouchonne comme le samedi matin... ou la fin de journée... ou...; bref, les bouchons de circulation urbaine conviennent parfaitement bien aux voitures-sandwiches de nos politiciens. Et d'ici quelques jours, cela deviendra comparable à la "caravane" du Tour de France! Ils auront tous leur tronche du dimanche (modèles "Mise au point" et "Controverse") sur leur caisse à savon!  A croire qu'ils calquent leur support sur leur cerveau: plus c'est "mini" ou "smart" moins c'est beautifull ! Les élections se suivant presque toutes les années (ou les deux ans), vous comprendrez facilement leur intérêt à ne pas règler les problèmes de circulation en ville!

J'en voyais un qui l'autre jour (le 1er mai naturellement) jouait la carte de la "solidarité, fraternité, égalité"... C'est trop marrant, mais s'en rendent-ils compte? Savez-vous qu'en bon égoïste, il tourne en ville avec rien que son buste collé sur sa bagnole de bobo.  J'en conclus qu'ils roulent tous pour leur bosse et leur boss.  La solidarité voudrait qu'il partage sa p'tit voiture avec tous ses autres potes de liste; il ne serait plus en mini mais en bus de la Tec! Non, il faut se montrer soi, et rien que soi, comme du "parlez-moi d'moi"! 

Et dire qu'en plus, ceux-là même qui par leur parti (et eux-mêmes) ont souscrit au pacte pour l'environnement, ils étaient réunis hier (samedi 19 mai) à Spa en "journée d'étude" sur la "problématique du climat"...  Allez, rajoutez trois tours de ville en plus en mini solitaire... matin, midi et soir! Et parfois en bloquant inutilement des places de parking au centre-ville! En on viendra dire que les panneaux de Vesdre-Avenir dérangent...  Et hop un complexe commercial démesuré sur la Vesdre... c'est bon pour le développement durable de la ville.  C'est comme quelqu'un qui devrait faire attention à sa ligne et qui en rajouterait une couche! 

Enfin...  passons à autre chose. 

Selon les heures et les jours, la mobilité à Verviers est un véritable enfer.  C'est aussi un petit casse-tête pour ceux qui voudraient trouver les solutions adéquates, car une fois de plus, tout n'est pas aussi simple...

Je pense qu'il faudrait faire la part des choses selon des points de vue complètement contradictoires afin de qualifier et quantifier les besoins.  Utilité, priorité et nécessité peuvent s'opposer à des notions accessoires mais importantes comme celles du confort ou de nos "sacrées" habitudes. Car certaines solutions résident parfois dans des changements radicaux de nos bonnes vieilles habitudes.  Mais sommes-nous prêts à "changer" certains comportements?  Il a souvent été prouvé qu'un changement n'était efficace que selon la force et la contrainte qu'on lui donne.  L'étude du et des comportements vont dans le même sens: rien n'est plus acceptable à appliquer que lorsqu'une contrainte est clairement codifiée, appliquée et contrôlée.

Car je pense que les nombreux problèmes de mobilité pourraient déjà être réduits rien qu'en changeant certains comportements, sans pour autant modifier intégralement certaines (infra)structures.  Jouer sur les deux plans, celui du comportemental et celui de l'environnemental, créerait une très bonne dynamique de mobilité, et donc réduirait considérablement les différents problèmes rencontrés ou créés par les usagers eux-mêmes.

14:59 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.