12/07/2007

Verviers: "à l'unanimité des suffrages..."

Je peux vous garantir que ce n'est ni simple ni facile d'y voir clair dans le dossier "Espace Spintay". Et plus j'avance, plus mes yeux s'ouvrent... De quoi reveiller des comateux de leur sommeil!

Naturellement il faut toujours se replacer dans le contexte des époques concernées (ici, le conseil communal du 29 novembre 2004). Sans quoi c'est trop facile de refaire le monde avec des "si".  C'est au bon moment qu'il faut se poser et  poser les bonnes questions!  La prise de décision fait partie d'un processus de prise de responsabilité logiquement liée à une réflexion mûrement ...réfléchie, non précipitée ni impulsive.

Dans le cadre du projet de revitalisation Spintay, il ne s'agissait pas d'acheter un chat dans un sac (sauf preuve du contraire)! Ce que tout le conseil communal a très certainement réalisé, sans quoi ils seraient tous une belle bande d'abrutis (ce que je doute qu'ils reconnaîtraient être et qu'ils n'ont jamais dit être. Imaginez sur les folders électoraux: "Votez pour moi l'abruti de service..." Faudrait être aussi un peu idiot pour voter pour un abruti, non? Mais qui ne l'est pas me direz-vous? On pourra toujours remettre la faute sur le réchauffement climatique... "y a plus d'saisons, y a plus d'mémoire, ça chauffe trop les neurones. Fatal memory error. Hey M'sieu, èroré oumanoum ès. Tu kif?"

C'est donc à l'unanimité des suffrages des membres présents que le Conseil communal de Verviers a ADOPTE le projet de convention de revitalisation urbaine "Espace Spintay" à Verviers entre la Ville de Verviers et la S.A. "Les Rives de Verviers".

Et ils ont été très généreux en CONSIDERATION envers le projet de convention. Du style:

"considérant que la Ville cherche depuis plusieurs années à revitaliser l'ancien quartier commercial de la rue Spintay. Dans cette optique elle a recherché activement un partenaire privé disposant des capacités techniques et financières pour réaliser un projet,..."

"considérant que la Ville, lors de grands salons immobiliers européens a cherché un partenaire privé pour la réalisation dudit projet."...

Oh, si ça vous fait rire, c'est pas maintenant qu'il fallait le faire, mais AVANT le 29 novembre 2004! Il n'y a donc eu personne pour demander: "Monsieur Desama, montrez-nous un peu les documents qui établissent votre recherche active d'un partenaire privé? Montrez-nous LES appels d'offres à projet, les réponses? ... Vous n'en avez PAS??? ou du moins qu'UNE... Je ne marche pas dans votre combine et je m'arrête là à la première considération. Dans de telles conditions JE vote "NON" à VOTRE projet de convention!"

Si tout le conseil communal a voté "OUI" (et donc pas "non"), c'est que tous les membres l'ont jugé acceptable. Ils n'étaient pas retenus en otage à ce que je sache!

Dommage que Guignol ne revienne pas cette année dans l'ancienne cour Ficher, car cela ferait un très bon spectacle, parole de marionnette! Rendez-vous compte que TOUT cela a été approuvé sans broncher! Mais tout cela le public ne le sait pas assez, et je vous rappelle que je suis le premier à le démontrer d'une manière logique, réaliste et non-démagogique. 

Vous en voulez encore une couche?????????

Je précise que tous ces éléments n'enlèvent en rien la légitimité des actions citoyennes entreprises par Vesdre-Avenir, mais qu'il serait sans doute mal venu (si pas déloyal) que des personnes ou groupes de tendances liés aux décisions du conseil communal du 29 novembre 2004 soutiennent des idées (pas des démarches) à l'encontre des décisions qu'ils ont (auraient) prises en leur temps (exceptés cas de force majeure).

Remarque: J'ai remarqué que Desama parlait souvent de "connexion FORTE". Utilise-t-il (in)volontairement le terme "FORTE"? (la mémoire emmagasine parfois inconsciemment des synonymes, sans aucune intention de détourner la signification des mots initiaux). Mais pour quelqu'un qui connaît ses dossiers par coeur... Car en réalité la convention stipule une "connexion COUVERTE". Ce qui est plus précis mais moins... fort que l'adjectif employé par le bourgmestre. C'est fort pour l'homme ...fort du fort.  Et s'il confondait tout simplement "forte" et "couverte"? Je serais d'avis qu'il parle de "connexion fort couverte"...

10:59 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (11) |  Facebook |

Commentaires

Vous semblez tomber des nues. Mais depuis toujours il a été dit que cette convention avait été signée à l'unanimité du conseil communal ou échevinal(je ne sais plus quelle assemblée a signé). Ce n'est que lorsqu'une sorte de contestation populaire s'est mise en place que certains, dans l'espoir je suppose de gagner quelques voix, se sont souvenu avoir signé une convention sans même avoir pris le temps de la lire et d'alors la dénoncer avec cet opportinisme dont ils sont si coutumiers. Je pense que ces signataires étaient à l'époque,soit favorables au projet, soit , et cest plus grave, n'ont pas fait correctement leur "boulot" d'élus

Écrit par : AL | 12/07/2007

à l'unanimité, mais pas les détails tout le monde est au courant du vote à l'unanimité du conseil du 29 novembre 2004.
Mais qui en connaissaient le contenu à part les membres du conseil?
oui, je tombe un peu des nues pour ce qui est des considérations dont personne n'a clairement parlé, si ce n'est des bruits de couloirs.
A présent, j'ai des certitudes.

Écrit par : nic | 12/07/2007

Le grand public ne connaissait pas et ne connait toujours pas tous les détails de cette convention (elle n'a pas été publiée dans la presse) mais il peut toujours la consulter au point info de F.I. (je ne l'ai pas lue, +/-500 pages de textes et de plans, mais je le pouvais). Par contre, les échevins et les conseillers qui n'ont pas lu cette convention avant de la signer sont impardonnables. Et qu'ils ne viennent pas dire qu'il n'ont pas eu le temps ou plus grave encore qu'ils l'ont signée parce que les autres le faisaient . Ces gens ne méritent pas de représenter les citoyens.

Écrit par : AL | 12/07/2007

nos conclusions sont identiques, on est sur la même longueur d'onde sur ce point là!
En réalité dans ce système (toujours d'actualité), il suffirait de donner proportionnellement un certain nombre de voix à UNE seule personne par parti. Cela reviendrait au même, mais une vingtaine de fois moins cher!

Écrit par : nic | 12/07/2007

Conseil communal et citoyens Ce n'est pas parce que le conseil communal fait une bêtise que les citoyens doivent en subir les conséquences sans rien dire, la bouche en soupirail !

Or, c'est justement ce qu'espérait Claude Desama !

La démocratie, c'est aussi le pouvoir populaire de manifester son mécontentement auprès des personnes qui prétendent la représenter. Si les élus n'écoutent pas les citoyens, il y aura à terme un divorce entre la population et les institutions publiques, ce qui risque de favoriser l'émergeance de solutions plus radicales et moins démocratiques mais qui, en apparence, apportent une réponse.

J'espère seulement que les partis ayant une doctrine démocratique vont se ressaisir et rendre aux citoyens la capacité de participer à la vie communale.

Écrit par : Virgile | 13/07/2007

OK posons une question cohérente aux citoyens (au sujet bien sur du projet foruminvest) Maintenant, admettons qu'une majorité des votants se montre FAVORABLE à ce projet. Que ferez-vous, que direz-vous?? Parlerez-vous de fraude, de corruption, ...?Serez-vous toujours aussi partisan des consultation populaire? Vous ètes partisan de la démocratie directe parce que , dans ce cas-ci(Spintay), vous espérez que les gens seront d'accord avec vous.
Mais, imaginez que la ville décide, par exemple, de construire un stade derriere chez vous, que vous y soiyez opposé, et que la population y soit largement favorable, serez-vous alors toujours aussi partisan de la démocratie directe??? Je me le demande.

Écrit par : AL | 13/07/2007

Il est évident que d'une manière naturelle chacun essaie de tirer la couverture de son côté (enfin bon vous me comprenez même si j'utilise le mot "couverture"...)
On veut généralement les avantages mais pas les désagréments. On veut des autoroutes rapides et directes (travail, loisirs, vacances,...) mais pas question que cela passe derrière son jardin. On veut des décharges, des biens et services très lourds en investissements, on aime ceci ou cela (comme faire du shopping dans un centre commercial), mais encore une fois pas chez soi, mais bien chez le voisin. J'appelle cela aussi le "principe de la crotte de chien" ou le proprio du chien sort son chien afin qu'il ne souille pas son appartement ou sa maison, mais encore une fois accepte que son chien le fasse chez le voisin.
La démocratie directe (ou non), c'est kifkif!
Mais je pense qu'il est alors important de savoir DISTINGUER l'intérêt PUBLIC et général à l'intérêt PRIVE, tout en respectant les droits individuels des personnes.
Pensez un peu aux habitants du ring sud de Verviers et les riverains de l'autoroute près de Séroule... Ne doivent-ils pas encaisser de nombreux désagréments dont ils sont totalement étrangers? Dans ce cas, je trouverais normal qu'il se plaignent de ne pas avoir de murs anti-bruits, que les vitesses sont excessives,... N'auraient-ils pas droit à quelques considérations ou revendications? De même que ceux qui les soutiendraient dans leurs demandes?
Toujours est-il qu'une consultation populaire sera toujours un acte de démocratie directe avec parfois les excès ou les manquements qui pourraient en résulter. C'est pour cela qu'il faut rester "démocrate" et "vigilant", surtout pas extrémiste. Il faut rester "bon joueur" et accepter tout ce qui émane d'une démocratie "juste et réfléchie" (SANS injustices).

Écrit par : nic | 13/07/2007

Démocratie directe ! Je suis favorable à toute manifestation de la démocratie directe. Si la majorité de la population se montre favorable au projet ForumInvest, alors il devra se faire ! Je ne reviendrai pas sur ce que je viens de dire parce que mes idées n'auraient pas été choisies par l'ensemble des citoyens.

Mais une consultation populaire s'accompagne toujours d'un débat contradictoire et chaque partie doit mettre en oeuvre des moyens identiques. Lors de n'importe quelle élection, les temps de parole et les dépenses électorales sont contrôlées pour ne pas favoriser une partie au détriment de l'autre. Il doit en être de même lors d'une consultation populaire.

Or, c'est ce qui manque à Verviers ! Je ne trouve pas normal que la ville ne garde pas son rôle d'arbitre entre les citoyens et le promoteur. Je n'admet pas que la ville s'associe au promoteur pour publier un folder publicitaire en faveur du centre commercial soit disant pour "informer" ! Si c'était réellement de l'information, je trouve que Vesdre-Avenir aurait eu droit à ses pages pour exposer son point de vue. Une information doit être complète et c'est au citoyen de choisir selon sa sensibilité entre ce qui lui est proposé.

Pourquoi Desama a tant peur des opposants au projet au point de tout faire pour étouffer leur voix ? (banderolles, braderie, consultation populaire citoyenne, ...) Vous êtes vous déjà posé cette question ?

Écrit par : Virgile | 13/07/2007

le conseil communal du 29/11/04 a lié la Ville à Foruminvest Virgile écrit: "Je ne trouve pas normal que la ville ne garde pas son rôle d'arbitre entre les citoyens et le promoteur. Je n'admets pas que la ville s'associe au promoteur pour publier un folder publicitaire en faveur du centre commercial soit-disant pour "informer" ! "
Eh bien je pensais exactement comme lui jusqu'il y a quelques jours, lorsque j'ai lu les conventions liant la Ville (conseil communal) et le promoteur. Même si je trouve cela toujours un peu "fort", je dois bien admettre qu'une convention très précise et très claire en la matière lie effectivement la Ville et Foruminvest. Dois-je le dire une fois de plus, il fallait réfléchir avant de signer, tous partis confondus.
Mais, (vous savez qu'avec moi il y a toujours des "mais"...), cela ne doit pas empêcher la Ville de jouer son rôle administratif envers tous les citoyens, qu'ils soient pour ou contre le projet. Cela peut effectivement paraître contradictoire dans certaines situations conflictuelles, mais la Ville doit rester également un service ouvert à tous et dans la mesure de la légalité courante (celle de tous les jours, sans excès particulier, ni bouffée d'excès de zèle...). Sinon, on en reviendrait un peu à la situation des communes flamandes extrémistes qui foutent des bâtons dans les roues de leurs citoyens francophones pour la simple des raisons comme une demande de document. A croire que le système Desama s'inspire directement du Blok à chaque fois que Vesdre-Avenir tente de s'exprimer! Je sais qu'il y a aussi assez d'éléments (extérieurs à Vesdre-Avenir) qui font qu'il y a de quoi être parfois exaspéré, mais cela ne justifie pas certaines manoeuvres anti-citoyennes.

Écrit par : nic | 14/07/2007

nic écrit : "je dois bien admettre qu'une convention très précise et très claire en la matière lie effectivement la Ville et Foruminvest"

Dans ce contexte, il apparaît de plus en plus clairement que la ville est partie prenante du projet. Il n'est dès lors pas envisageable que le Collège des Bourgmestre et Echevins soit l' "autorité compétente" (au sens du décret sur le permis d'environnement) pour la délivrance du permis unique. Au fil des jours, les éléments démontrant la dépendance des autorités vis-à-vis de l'impétrant (le promoteur) s'accumulent : sponsoring, conférences de presse conjointes, folders publicitaires estampillés par la ville et Foruminvest...

Dans ce cas précis, la décison finale devrait être de la compétence exclusive du fonctionnaire technique et du fonctionnaire délégué.

Tout permis délivré par les autorités communales dans le cadre de ce projet sera frappé de nullité.

M. Ben Achour peut d'ores et déjà ouvrir le Code de l'Environnement et chercher une parade. A moins que le Gouvernement Wallon ne soit ultérieurement appelé à voter en urgence une modification rétroactive de la loi, ainsi qu'il vient de le faire pour éviter que le permis du circuit de Francorchamps ne soit cassé.

Écrit par : Christophe | 14/07/2007

Je pense qu'en 2004, les conseillers communaux ont été trompé par Claude Desama sur le contenu réel de la convention et d'autre part que cette convention n'engageait la ville à rien.
Pourquoi ?
Si mes sources d'informations sont bonnes, une convention signée par le conseil communal de 2004 et la société ForumInvest n'engage la ville, ni le promoteur à rien.
La convention sert juste de point de départ à l'étude d'un projet. Elle prévoit que si ville et promoteur sont d'accord sur le projet, c'est ce promoteur là qui aura "le marché".
( C'est normal, si en tant qu'investisseur vous avez assumé les couts de l'étude du projet( faisabilité,plan d'architecte,etc..) de prendre des précautions pour protéger votre investissment par rapport aux concurrents)
Si le projet présenté par le promoteur ne satisfait pas la ville, la ville pouvait toujours dire non.
Or, à la présentation réelle du projet, le cdH, alors dans la majorité,va s'opposer au recouvrement de la Vesdre.
Claude Desama, va alors , menacer son partenaire de l'envoyer dans l'oposition, s'il n'accepte pas le projet tel quel.
Le cdH va refuser.
Claude Desama va faire voter la suite du projet par MR, trop content de vendre la ville de Verviers pour acceder au pouvoir.
La question est de savoir si Claude DESAMA connaissait le projet final en en présentant le projet de convention au conseil de novembre 2004.
Ma conviction profonde est que non.
Alors pourquoi, Claude Desama ne s'est pas rallié à l'avis du cdH lors de la présentation du projet.
Et bien, parce que, Claude DESAMA, a accepté de l'argent de la part de FORUM Invest. Pas directement, enfin j'espère, mais en participant à la réélection du Bourgmeste en financant sa campagne éléctorale. ( Achat de la patinoire, financement de l'ASBL Verviers Promotion ou Ambition, sponsoring de FistaCIté)

Le Bourgmestre a été "acheté" par ForumInvest ce qui explique aujourd'hui son comortement anti-démocratique.
Les conseillers et échevins de l'époque ont été abusés.
Les conseillers de la majorité et échevins actuels sont bien au courant de la situation et pour eux la situation est beaucoup plus grâve car ils suivent aveugléments les bétises de notre Bourgmestre.
Une chose est sûre , je ne referai plus la bétise de voter MR aux prochaines élections communales.

Écrit par : Edgard Lemaire | 18/07/2007

Les commentaires sont fermés.