13/07/2007

Verviers Vesdre: trempette ce dimanche 15 juillet

Il va faire chaud dimanche. L'occasion de faire trempette dans la Vesdre, ou de barboter au gré du courant sur le tronçon le plus urbain de la rivière.

baignade 088 i

Cette opération sera reproduite dans de nombreuses villes européennes.  Le but de la Fédération Européenne du "Big Jump" est de sensibiliser le public et les différentes autorités à la nécessité de toujours améliorer la QUALITE des eaux de rivière.  C'est l'association Inter-Environnement Wallonie qui chapeaute l'opération sur le territoire wallon.  Car la Wallonie est à la traîne au niveau de la qualité des eaux de ses rivières.  Ce qui se répercute inévitablement sur la qualité des lieux de baignade en rivière. 

A Verviers, les progrès en matière de la qualité de l'eau de la Vesdre ont été remarquables durant ces 30 dernières années.  Cela ne s'est pas fait en un jour, et c'est pourquoi il faut continuer le travail accompli. 

Ludique et amusant: le big jump Vesdre

La "trempette Vesdre" se fera ce dimanche 15 juillet à 15 heures au niveau du Quai Pierre Rapsat, là où le projet commercial Foruminvest prévoit de recouvrir la Vesdre sur une petite centaine de mètres.

Précaution pour le jump: équipez-vous de sandales ! En effet, le lit de la rivière est extrêmement glissant et les orteils peuvent encore se coincer entre les gros gallets et blocs de pierre.  Cela protège aussi des morceaux de verre (bouteilles) et autres objets (ferrailles, bois, ...) qui pourraient blesser les pieds. Ne croyez pas que l'eau est potable.  Ne buvez pas la tasse car à moins d'un kilomètre en amont se trouve le rejet du ruisseau de Mangombroux.

S'il fallait mettre l'accent sur la QUALITE des eaux de rivière à Verviers, je crois qu'il serait bon d'avant tout rappeler deux priorités en cette matière.  Hormi un aspect sentimental et paysager (projet Foruminvest), la Vesdre verviétoise connaît encore deux réels problèmes (en plus d'autres petits) de la QUALITE de ses eaux, à savoir le ruisseau de Mangombroux (en amont du centre-ville, le ruisseau de Mangombroux se jette dans la Vesdre à hauteur du pont d'Andrimont dit "pont d'al cûte" pour les anciens) et du ruisseau de Dison (en aval du centre-ville au pont Parotte, Hodimont-rue Cerexhe) qui déversent leurs eaux très polluées dans la Vesdre propre. (photo décharge du ruisseau de Mangombroux dans la Vesdre au pont d'Andrimont)

Verviers 28avr2007 081 i

Je militerais davantage pour une meilleure QUALITE physico-chimique, biologique et hygiénique de la Vesdre au travers de la qualité de ses affluents.  Il serait opportun de prévoir les connexions au collecteur central (vers les sites d'épuration) ou de traiter les eaux de ces ruisseaux avant qu'elles ne se jettent dans la Vesdre. Car les charges en polluants divers sont importantes. Les charges organiques, les phosphates, les nitrates,... engraissent et asphyxient artificiellement la flore et la faune aquatiques sur plusieurs tronçons de rivière. On peut donc mieux faire en enlevant ces deux épines! Naturellement cela demande les budgets adéquats, régionaux sans doute pour la capitale wallonne de l'Eau.

Verviers plage?

Oui c'est possible, surtout dans la partie qui me semble la plus propre et propice pour patauger dans l'eau. D'ailleurs, par temps de canicule, il arrive de voir des parents qui viennent pour que leurs enfants profitent du plaisir de l'eau.

Verviers 28avr2007 264 i

C'est tout naturellement sur les berges (voir photo) en amont du pont d'Andrimont (là où une tige métallique d'un mètre de long sort dangereusement de terre depuis des années (et comme tout le monde, j'ai jamais rien dit, quelle honte! parce que je sais bien qu'on va me remballer: "mais de quoi vous vous mêlez???) et que la Ville ferait bien de venir cisailler avant qu'un gosse ou un cycliste ne vienne se la prendre en plein ventre! Imaginez que l'on prend soin de bien couper l'herbe autour de la barre.). 

Verviers 28avr2007 208 i

Comme on le voit, avec son eau, ses berges, ses quais, ses sentiers réservés aux usagers doux (piétons, cyclistes,...) la Vesdre forme un "packaging" socio-touristique attractif important. Mais comment appelle-t-on encore cela?????? Ah oui, si je me réfère aux projets soutenus par le Ministre... Courard (oho... déjà entendu ce nom-là quelque part...) celui-ci appelle ces chemins des "voies vertes communales" ("verte" sans doute dans le sens "d'usagers et de milieux doux"), c'est-à-dire un réseau local cohérent de voies lentes communales dont on stimulerait l'usage et sa protection.  Par une consultation populaire sans doute dont je vous livre la question: "Verviétois(es), êtes-vous favorables à la promotion d'un réseau local cohérent de voies lentes communales en bordure et tout au long de la Vesdre verviétoise, et sans passer sous des ponts-couvertures demesurés?"  Si ça c'est pas communal, je n'y comprends plus rien! C'est pas une bonne question cela, Monsieur le Ministre qui refusez les questions pertinentes parce qu'elles dérangent vos amis politiciens verviétois??????

15:10 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.