27/07/2007

Verviers: Consultation populaire "Ville de Verviers"

Avec les questions posées par la Ville de Verviers pour sa consultation populaire, j'ai l'impression que l'on refait le monde à l'envers, que tout est dit et que la consultation ne serait là que pour la bonne formule de circonstance (pour dire: "vous voyez bien qu'on est ouvert à la population" tout en pensant "de toute façon, rien n'y changera... the show must go on!").

Mais aussi (dans les questions de la consultation "Ville de Verviers": le mot "Foruminvest" n'apparaît JAMAIS dans les questions. ...Et pourtant, celles-ci portent toutes sur des faits précis projetés par Foruminvest (et matérialisés par les plans)!

N'aurait-il pas été plus clair de poser la question suivante:
"VerviétoisES, acceptez-vous le projet "bis" présenté par Foruminvest?" OUI - NON

Et de poser l'une ou l'autre questions ouvertes: "Que voulez-vous (à la place) pour votre ville?", "Qu'acceptez-vous? Que n'acceptez-vous pas?" sous la forme d'une boîte à idées et à suggestions!

Voilà, je pense avoir mis le doigt sur le noeud du problème. Et c'est sans doute ce qui s'est passé avec tous les partis politiques verviétois. Je pense que le PS et (ou) le bourgmestre Desama ont (a) volontairement passé sous silence aux échevins et conseillers communaux des éléments déterminant au projet Foruminvest. Dans un premier temps, ces données capitales ont été judicieusement gardées en retrait ou minimisées. Ceux-ci ont pris soin de "cacher" (ne pas citer) la véritable intention du promoteur. Et tous les échevins et conseillers communaux se sont fait berner comme de gros bleus! Dans un second temps, tous les éléments sont apparus, MAIS aucun échevin ni conseiller n'a pensé à les vérifier et à les confronter! (Conseil communal du 29 novembre 2005, projet de revitalisation et de couverture Vesdre approuvé "à l'unanimité") .

Je confirme cette théorie par le processus similaire utilisé dans la question n°5. C'est parce que je suis le seul à affirmer cette (hypo)thèse que les médias me boycottent depuis des mois et n'osent pas publier mes analyses!

Posez-vous cette question: comment dans une question aussi générale que la problématique du parking à Verviers; comment peut-on avancer le chiffre précis de 1450 places sans avoir une idée précise de ce que l'on veut faire... à la voiture près... et sans citer de nom du concepteur ? ("1450" sort bien d'un projet précis et existant...)

C'est exactement ce manque de raisonnement qu'il a manqué aux politiques qui ont approuvé aveuglément le projet qu'on leur demandait de signer les yeux fermés...

Conclusion: Desama est le plus rusé (ce que j'affirme depuis toujours) et sans doute le plus roublard (ce qui n'est pas condamnable, ni un reproche); tous les autres sont soit des irresponsables ou des nuls (faut bien le reconnaître non? Si je me trompe ou que vous trouvez une meilleure description, merci de rectifier)

Desama a toujours été d'une très grande logique d'action envers le projet. PRESQUE un sans faute...

MAIS...restent les grains de sable et les poils à gratter... véritable système immunitaire de la démocratie baffouée!

20:11 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.