28/02/2007

Verviers: 2 mars, réunion "consultation populaire"

Communiqué Vesdre-Avenir

REUNION "Consultation Populaire"
ce vendredi 2 mars à 20h00
(Salle des Récollets, derrière l’église Notre-Dame des Récollets)

Il s'agit d'une réunion d'informations "pratique" où vous pourrez:
- recevoir les formulaires et les modalités concrètes pour les compléter ;
- découvrir à quel point il est capital de se mobiliser grâce à diverses informations ;
- poser toutes les questions qui vous permettront, à votre tour, d’informer au mieux vos connaissances.

13:11 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (8) |  Facebook |

Verviers: tentative de manipulation de la jeunesse

A Foruminvest,
aux élus socialistes et libéraux verviétois vendus à la cause de Foruminvest,
aux mouvements associatifs soit-disant "démocratiques" et assujettis à la dictature socialiste verviétoise,
aux associations syndicales étrangement silencieuse dans la politique d'extrême droite socialiste verviétoise,
non seulement vous avez déjà accepté que la Vesdre soit à vendre,
mais maintenant vous acceptez que la Jeunesse Verviétoise soit à vendre!

Foruminvest a tenté d'infiltrer les écoles secondaires afin de manipuler les jeunes de plus de 16 ans à leur capitalisme sauvage et irrespectueux et contre les mouvements citoyens favorables à un développement économique du centre-ville AVEC une mise en valeur de la Vesdre. 

A tous ceux qui acceptent ces manoeuves déloyales, vous collaborez à la politique anti-citoyenne et extrémiste mise en place par le bourgmestre Desama.

Avec son pognon et son impérialisme local du tout-permis, l'idéologie "Foruminvest-Desama" pense pouvoir acheter la jeunesse et la population à leur cause destructrice.

Foruminvest roule les Verviétois dans la farine: patinoire, Festival de musique, Festival du Film, parking Marteau,...  Et vous approuvez...

Les faits le prouvent (et après les problèmes administratifs que les socialistes ont mis dans le sabotage du dossier "consultation populaire"), les socialistes verviétois n'ont rien de socialiste, et leurs pensées extrémistes sont dissimulées sous le masque de leur bonne convivialité et du clientélisme qu'ils ont tiré à leurs bottes.

Si t'es jeune, que t'es contre l'extrémisme, te fais surtout pas acheter ni entuber par les socialistes verviétois, car t'es pas à vendre!

Vive la liberté! Non aux manoeuvres dictatoriales !

12:26 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

17/02/2007

Verviers 24 février: souper Vesdre-Avenir

Communiqué Vesdre-Avenir

Le samedi 24 février aura lieu le second souper-fromage organisé par Vesdre-Avenir. 
Nous vous invitons à venir nous rejoindre lors de cette soirée qui sera, nous n'en doutons pas, aussi réussie et conviviale que la première. L'apéritif sera offert, et nous pourrons par ailleurs profiter d'une animation musicale "live", avant de terminer le repas par un dessert maison. 
Notre combat citoyen est loin d'être terminé.
En pratique :
Le souper aura lieu au Centre Maximilien Kolbe, rue du Prince 12b à Verviers, ce samedi 24 février à partir de 19h00.
Prix : Adultes : 12 €, Enfants : 8 €
Réservation souhaitée au 0485/39.33.48 ou 087/33.98.14 (en soirée)
Pour faciliter notre organisation, merci de virer le montant du (des) repas réservé(s) au compte de Vesdre-Avenir : 068-2439579-56

10:18 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

03/02/2007

Verviers-Vesdre: soutien sans frontière !

L'architecte Luc Schuiten, auteur de l'audacieux livre d'architecture futuriste "Archiborescence" et que je vous présentais dans mon post précédent nous (car Vesdre-Avenir a également reçu son soutien) a aimablement répondu en nous autorisant à reproduire plusieurs de ses dessins. 

Luc Schuiten souligne également: "La disparition, même partielle, d'un cours d'eau qui est à l'origine de la création de la cité constitue une dégradation intolérable de la qualité de vie."

Ce soutien de valeur démontre une fois de plus que la cause d'une "Vesdre ouvertre" n'est pas que l'affaire des petites mentalités mesquines qui s'insurgent lorsque des personnes extérieures à Verviers (ou à la région) se prononcent par un avis dérangeant pour certains décideurs politiques. 

Les causes humaines sont universelles et nullement dans des extrémismes réducteurs !  Non mais vous imaginez, certains hommes politiques bien côtés sur l'arrondissement verviétois reprochaient que des personnes étaient venues de Bruxelles pour défendre quelques hectares de forêt au Laboru; d'autres du même gabarit tiquaient parce que des personnes "étrangères" à Verviers avaient signé la pétition de Vesdre-Avenir et se réjouissaient qu'elles ne participeront pas à la consultation populaire sur le projet Foruminvest.

Alors faut pas venir pleurnicher que les clients extérieurs ne viennent plus à Verviers.  Pour les Non-Verviétois, faudra bientôt aller chercher ses laisser-passer et cartes de rationnement à la Desamandantur!

21:35 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

31/01/2007

Architecture ambitieuse: "archiborescence"

"Archiborescence" (édition Mardaga)

Un livre bien illustré que je vous conseille car complètement branché sur une architecture futuriste réellement ambitieuse et novatrice. 

Luc Schuiten nous dévoile ses aménagements et idées très originales (et donc nouvelles) en matière d'habitat et d'urbanisme à grande échelle.   Au fil décennies futures, la ville change de visage.  Egalement intéressant de voir la place que le concepteur consacre aux espaces d'eau dans la ville, et de se dire que ses projets pourraient très bien s'appliquer à une ville comme Verviers. 

L'aménagement des villes se renouvelle de plus en plus vite et au gré des technologies.  En 100 ans, le Verviers "moderne 1900" est devenu vétuste et parfois inadapté.  Voiries, circulation, égouttage, énergie, habitat, commerce, et ...industries ont rythmé le coeur de la ville.  Mais tout s'accélère, s'emballe et se grippe rapidement. Les durées de vie de certaines réalisations sont éphémères, voire ridicules.  Ne nous annonce-t-on pas qu'un complexe commercial serait déjà hors du coup après 15 ans d'activité!

Je peux encore l'affirmer, un plan de rénovation urbaine doit se penser pour au moins un demi-siècle.  Voilà pourquoi il faut privilégier le développement durable et vivable d'une ville. 

Et je terminerai en revenant au livre "Archiborescence"; peut-être qu'un jour, proche ou très lointain, le rêve deviendra réalité!

23:49 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/01/2007

Verviers "revitalisation Spintay": oui à un projet public et non privé!

Revitalisation Spintay... Question d'essence et de logique...

Dans quelle logique sommes-nous? 

Je pense qu'il faut penser en termes de développement durable du centre-ville par un projet global urbain d'intérêt public, et non de portefeuille à garnir.  La priorité est-elle qu'un promoteur investisse dans le seul but de rentabiliser ses fonds de placements?  Qu'en fonction de ses ratios de rentabilité, ils menacent de la pluie ou du beau temps?  Car en fonction de la donne, le résultat des avantages perçus sera totalement différent!

Dans une nécessité de revitalisation de quartier, le but est-il que l'investisseur privé (Foruminvest) ait le monopole de la décision en fonction du profit qu'il veut en tirer?

Une rénovation de plusieurs quartiers ne devrait-elle pas s'imposer comme "publique"? Ce n'est pas au privé d'imposer son point de vue; la chose est du domaine public et de la responsabilité démocratique (politique, citoyenne,...). 

Avec le projet de revitalisation Spintay, c'est le monde à l'envers car c'est la logique lucrative qui impose sa loi et non l'intérêt général durable.

Ne prenons que deux exemples, celui de la gare des Guillemins à Liège et de l'Outlet à Verviers.   Pensez-vous qu'un investisseur privé aurait décidé de prendre en charge le coût d'une telle architecture ambitieuse et futuriste?  Que nenni, vous auriez-eu droit à une gare de type "cage" ou "conteneur"!  Par contre, avec un appel à projets, un financement public, le résultat est totalement différent car l'essence du projet n'était pas la rentabilité mais bien d'offrir un oeuvre architecturale inédite et durable répondant à la modernité du réseau ferroviaire.

Passons à l'Outlet de Verviers.  On reconnaîtra facilement que c'est plutôt du style pavillons de caserne et parking "grande surface". Normal quand on est dans un certain esprit d' "usine".  Car l'investisseur privé ne recherchait pas le chef d'oeuvre mais une formule bon marché et en principe rapidement rentable.  Du style "boîtes d'emballages" qu'on aligne. Et les terrains sont privés, me semble-t-il. D'où une certaine liberté d'expression architecturale... minimaliste. D'accord, on ne va pas à l'Outlet Ardenne Center comme on irait à une expo d'art. Quoi que, ayant eu l'occasion de rencontrer plusieurs clients "internationaux" DES magasins d'usine, ils attachent une certaine importance à l'agencement des espaces et de la convivialité allant des parkings à l'accueil dans les commerces.  Et leurs remarques sont souvent pertinentes...  

Pour ma part, j'ai de plus en plus la conviction que l'Outlet a un potentiel sous-exploité et qui mériterait d'être développé avec de très conséquentes économies d'échelle (exemple: rehausser le parking Outlet d'un petit complexe commercial d'arrondissement). Tout Gérardchamps aurait dû être repensé commercialement avec plus de connexions entre les deux côtés du boulevard!

Avec l'espace Vesdre, c'est tout le contraire: espaces publics, de qualité avec un élément unique en son genre: la Vesdre.  Verviers "capitale wallonne de l'eau", Vesdre "filon bleu" ("d'or ou d'argent" c'est pour Foruminvest) de l'Ardenne Bleue; combien d'architectes, de municipalistes ne rêveraient-ils pas d'avoir une rivière vivante (c'est pas un canal!) couler au centre de leurs projets et villes?  La richesse des eaux vivantes, courantes et ouvertes par rapport aux eaux stagnantes ou aux égoûts enterrés, c'est un peu comme les idées !

Mais voilà, l'hystérie ambitieuse du fric à rentabliser "coûte que coûte" tout en dégradant l'espace public montre une fois de plus la cupidité de quelques personnes à écraser les causes au service d'un développement harmonieux à long terme.

Verviétois, réagissez et ne vous laissez pas bercer par les belles paroles et actions-cadeaux des promoteurs.  Si certains se sont déjà vendus, la Vesdre n'est pas à vendre et VOUS non plus!

Le projet de revitalisation présenté par Fouminvest et soutenu par le bourgmeste est un projet extrémiste en de nombreux points.  Même si la tentation est forte, vous ne pouvez pas cautionner ce type de projet réducteur et dévastateur! 

Soyez citoyens, et exigez un projet "public" durable et respectueux de la spécificité urbaine verviétoise!

12:37 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

24/01/2007

Verviers revitalisation Spintay: changer d'ambition!

Le vrai faux-problème du projet que l'on cache au public:

rentabiliser sauvagement des fonds de placements sous le couvert d'une pseudo-revitalisation urbaine! (ils ont toujours affirmé (ou bleuffé) les limites de leur seuil de rentabilité en matière de superficie commerciale).

Les promoteurs et le bourgmestre n'en ont presque rien à faire de Verviers.  Leur intérêt, c'est pas Verviers, c'est le "return" du pognon investi à Verviers.  Par leur appétit à vouloir engloutir l'espace Vesdre, ils n'ont qu'un souci: la rentabilité des capitaux déjà spéculés dans les (nombreux? la rue Spintay pourrait-elle déjà s'appeler "rue Foruminvest"?) achats immobiliers de Spintay-Marteau-Brou.  Donc l'absolue nécessité financière de faire la jonction entre leurs spéculations investies rives gauche et droite, le tout cimenté par la promesse de la gracieuse donnation communale de l'espace Marteau-Vesdre.

Mais au fait, quelle est déjà leur collection patrimoniale verviétoise alors que rien n'est encore décidé? Quel est le cadastre verviétois de la sphère Foruminvest?

Il est donc temps de recentrer le sujet au coeur des priorités verviétoises par l'application d'une réelle politique urbanistique en rapport avec les besoins de la ville et non en fonction des besoins de rentabilité du promoteur.  La gestion publique doit être garante d'une indépendance de fonctionnement. Desama agit à son niveau comme certains dictateurs d'Amérique du Sud qui ont donné cartes blanches aux multinationales pour se faire de plantureux bénéfices et piller les matières premières sur le dos des habitants.  C'est Desama qui a appelé discrètement Foruminvest à son secours pour un projet précis (semble-t-il), on imagine difficilement comment il pourrait s'en séparer...

Et pourtant cela pourrait fonctionner, si le promoteur et le bourgmestre mettaient un peu plus d'éthique dans leurs ambitions.

22:01 Écrit par nic dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |